Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum Couteaux des Gaules et d'Ailleurs
les couteaux Régionaux des Gaules et d'Ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Super Contrôle d'INTERNET
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Autres que les couteaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 08:06 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

AVIS IMPORTANT: 

Les États-Unis et l'UE sont sur le point de donner aux grandes entreprises le droit de contrôler tout ce que nous
pouvons voir et faire sur Internet. C'est l'apocalypse pour l'Internet tel que nous le connaissons. Mais la riposte
s’organise du côté des défenseurs de la liberté d'expression et des entreprises web.
Cliquez ici pour rejoindre le plus grand appel jamais vu pour un Internet démocratique et libre: 

http://www.avaaz.org/fr/internet_apocalypse_pa_eu/?bboPndb&v=34986

Les États-Unis et l'UE pourraient désormais contrôler pour toujours ce que nous voyons sur le web. C'est l'apocalypse
de l'Internet tel que nous le connaissons. C'est la fin de la promesse démocratique de l'autoroute de l'information pour
tous qu'avaient imaginée les pionniers du world wide web.
Notre communauté s'est créée grâce à cette idée: ensemble nous avons utilisé le web pour combattre la corruption,
pour sauver des vies et apporter une aide citoyenne aux peuples des pays en crise. Mais les États-Unis et l'Union
européenne sont sur le point de donner aux plus riches entreprises le droit d’accélérer l’affichage de leurs contenus,
tout en ralentissant ou en bloquant tous les autres. Jusqu'ici, Avaaz pouvait montrer les images tournées par les
citoyens en Syrie ou bien lancer des campagnes pour sauver la planète. Aujourd'hui, nous sommes menacés.
Des deux côtés de l'Atlantique, les décisions sont prises en ce moment. Mais les innovateurs de la technologie, les
défenseurs de la liberté d'expression et les meilleures entreprises du web contre-attaquent. Si nous sommes des
millions à les soutenir, nous pourrons créer le plus grand appel jamais vu pour un Internet libre et démocratique.
Signez maintenant et parlez-en à tout le monde


Jusqu'à maintenant, les progrès d'Internet nous profitaient à tous. Si Fox News, la chaîne ultra-conservatrice de
Rupert Murdoch, avait une technologie pour diffuser plus rapidement ses vidéos, les médias indépendants qui
montrent la réalité sur le terrain en Ukraine, en Syrie et en Palestine pouvaient en bénéficier également. C'est ce
que les responsables politiques appellent la « neutralité du net », et il existait des lois pour la protéger jusqu'à ce
qu'un tribunal ne les annule il y a quelques jours. Aujourd'hui, le Parlement européen menace d'adopter une
législation qui autorise les fournisseurs d'accès à tailler en pièces Internet et contrôler ce que nous voyons, en
ralentissant ou faisant payer pour afficher les sites qui ne peuvent pas payer le prix fort.
Mais nous pouvons arrêter cela. Tout d'abord, nous participerons à la réunion publique qui se déroulera aux États-Unis
cette semaine et qui sera décisive pour la protection d’Internet, armés de vos millions de signatures. Ensuite, nous
enverrons une puissante équipe de lobbyistes au Parlement européen pour être certains que les commissions écoutent
la voix des citoyens. C’est la premières des batailles à gagner si nous voulons pouvoir crier victoire dans quelques mois.
Certains fournisseurs d'accès comme Verizon et Vodafone mènent un lobbying acharné afin de créer un Internet pour
les riches. Et sans une mobilisation citoyenne massive, ils peuvent gagner et mettre tout le monde en danger. La grande
majorité du trafic Internet s'effectue à partir des États-Unis et de l'Europe, ceci nous affecte donc tous. Nous n'avons
pas de temps à perdre. Rejoindre la mobilisation maintenant


Nous avions deux fois moins de Membres qu'aujourd'hui quand nous nous sommes unis pour faire capoter le traité ACTA
et arrêter les terribles lois de censure d'Internet comme SOPA et PIPA. Aujourd'hui, nous sommes plus puissants que
jamais. Unissons-nous pour préserver ce qui nous unit tous.

Pour en savoir plus:
La neutralité du Net menacée aux Etats-Unis? (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2014/01/15/la-neutralite-du-net-menacee-aux-etats-unis_4348117_651865.html
La neutralité du net remise en cause aux Etats-Unis (BFM Business)
http://www.bfmtv.com/economie/neutralite-net-remise-cause-etats-unis-688012.html
La neutralité du net et la «priorisation» en question (PCInpact)
http://www.pcinpact.com/news/85352-savetheinternet-eu-neutralite-net-et-priorisation-en-question.htm
Netflix s’inquiète de la mise en cause de la neutralité du Net aux Etats-Unis (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2014/01/23/netflix-s-inquiete-de-la-mise-en-cause-de-la-neutralite-du-net-aux-etats-unis_4353038_651865.html
Verizon combat la neutralité du net aux Etats-Unis (01net)
http://www.01net.com/editorial/611104/verizon-combat-la-neutralite-du-net-aux-etats-unis/
Neutralité du Net (La Quadrature du Net)
http://www.laquadrature.net/fr/neutralite_du_Net
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Jeu 19 Nov - 17:31 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 31 Jan - 08:06 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 10:13 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

SVP faites en sorte que cette affaire soit connue du plus grand nombre de gens en l'envoyant

à un maximum de personnes, et pour ceux qui ont Facebook: en postant ce lien sur votre mur:

http://www.avaaz.org/fr/internet_apocalypse_pa_eu/?tboPndb

Merci pour votre Aide qui est vraiment très très IMPORTANTE!!!!!!!!!!!!!!

L'équipe d'Avaaz

 
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 22:05 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Téléphone, Internet: l'État pourra bientôt TOUT espionner





Le gouvernement va faire voter une extension considérable des possibilités de capter les données numériques personnelles.
Inquiets, les grands acteurs du Web s'inquiètent de l'inaction de la Cnil et réclament un moratoire.
La France vire-t-elle à la société d'Orwell? En pleine affaire Snowden, qui a révélé comment l'Amérique espionne le Monde
au nom de l'antiterrorisme, le gouvernement s'apprête à faire voter un projet de loi de programmation militaire dont certaines
dispositions étendent les possibilités de capter les données numériques de dizaines de milliers de personnes par an. Il s'agit
de savoir qui ces potentiels «ennemis d'État» appellent et qui les joint, ou même de les localiser en temps réel à travers
leurs téléphones, leurs ordinateurs. En dehors de toute action judiciaire.
Cette mission ne mobilisera plus seulement les forces de l'ordre, mais désormais toute la «communauté du renseignement»,
de l'Intérieur à la Défense, en passant par Bercy. Et pour des motifs bien plus larges que le risque terroriste stricto sensu.
Le texte a déjà été examiné au Sénat en octobre, dans une quasi-indifférence. Il doit revenir ce mardi, pour deux jours à
l'Assemblée. Mais cette fois, les grands acteurs d'Internet voient rouge. De Google, à Microsoft, en passant par Facebook,
Skype, Dailymotion, Deezer ou AOL, ceux regroupés au sein de l'Association des services Internet communautaires (@sic),
créée en 2007 pour promouvoir le «nouvel Internet» des réseaux sociaux, partent en guerre contre les articles de la loi
portant sur les «accès administratifs aux données de connexion» et la lutte contre les «cybermenaces». Le président de
l'@sic, Giuseppe de Martino, par ailleurs secrétaire général de Dailymotion, réclame un «moratoire» sur ces aspects du
texte et s'étonne de «l'inaction de la Commission de l'informatique et des libertés (Cnil)».
Selon lui, en matière de surveillance des services d'État, à l'égard de tous les utilisateurs, sociétés ou simples particuliers,
«le projet de loi de programmation militaire veut étendre les régimes d'exceptions et ainsi offrir aux agents du ministère du
Budget un accès en temps réels aux données Internet. Ce n'est pas normal!», dit-il.
Ce ne sont pas les écoutes administratives (le contenu des communications) qui posent problème, même si le projet les
concerne. Sur amendement du président PS de la commission des lois, par exemple, Tracfin, l'organisme de Bercy qui lutte
contre la fraude fiscale, pourrait se voir attribuer le pouvoir de réclamer des écoutes.
Ce qui inquiète, c'est la surveillance du contenant. En clair: la surveillance de tout ce que conservent et traitent les
opérateurs d'Internet et de téléphonie pour établir leur facture au client, «y compris les données techniques relatives à
l'identification des numéros d'abonnement», mais aussi «à la localisation des équipements terminaux utilisés», sans parler
bien sûr de «la liste des numéros appelés et appelant, la durée et la date des communications», les fameuses «fadettes»
(factures détaillées). Bref, les traces des appels, des SMS, des mails.
Cette surveillance se pratique depuis 2006 (45.000 demandes par an) dans le cadre de la loi antiterroriste. Sous le contrôle
d'une «personnalité qualifiée» placée auprès du ministre de l'Intérieur. Beauvau ordonne même à ce titre la géolocalisation
en temps réel, mais dans ce cas, sans véritable base légale. En contravention totale avec une jurisprudence de la Cour
européenne des droits de l'homme de 2010 qui impose une «loi particulièrement précise».
La justice en sait quelque chose, puisque les parquets viennent de se voir interdire tout moyen de géolocalisation dans leurs
enquêtes par la Cour de cassation, celle-ci considérant que seul le juge d'instruction peut les autoriser.
Les grands acteurs d'Internet aimeraient donc des éclaircissements. Ce qui les choque au fond? D'abord, que l'on autorise
l'accès aux informations privées de connexion pour des motifs plus large que le seul risque terroriste. «En visant
génériquement la prévention de la criminalité, ce régime d'exception s'appliquera à toutes les infractions», s'inquiète le patron
de l'@sic.
Ensuite, dit-il, «que l'on étende l'accès aux données à des services autres que ceux de l'Intérieur, sans même passer par un
juge.» À l'entendre, même les agents de l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (ANSSI), rattachés à
Matignon, pourront «s'adresser aux fournisseurs d'accès à l'Internet pour obtenir l'identification de toute adresse IP».
Les promoteurs de ce texte font valoir que des garanties seront accordées au citoyen, comme la nomination, d'une
«personnalité qualifiée» auprès du premier ministre pour contrôler les demandes des services des ministères. «La commission
nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), autorité administrative indépendante, encadrera le recueil de
données de connexion et de géolocalisation, assure Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.» Un préfet s'étonne de
cette polémique naissante: «Quand l'affaire Merah éclate, on dit que la police n'a pas su prévoir. Et maintenant, on reproche
aux services de vouloir anticiper.» Reste à trouver le bon équilibre.

par Jean-Marc Leclerc du FIGARO
 
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/25/01016-20131125ARTFIG00570-telephone-internet-l-etat-pourra-bientot-tout-espionner.php
 
Retrouvez Le Figaro.fr sur votre mobile: http://www.lefigaro.fr
Téléchargez l'application Le Figaro.fr pour Android sur Google Play:
https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.playsoft.lefigarov3

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Sam 1 Mar - 23:56 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Gouvernance du web: l'Icann prône l'indépendance et
l'internationalisation...

Mercredi 26 février 2014

En début de semaine, Fahid Chehadé, Président de l'Icann était à Paris dans le cadre du lancement

de l'extension"paris" l'occasion pour lui de parler gouvernance du net et d'afficher son souhait de
voir le web sortir de l'emprise américaine.

«V for Vendetta»
Les récentes affaires de surveillance et d'espionnage perpétrées par la NSA ont permis de confirmer,

si besoin était, la mainmise des États-Unis sur l'internet mondial. Une mainmise que le gouvernement
américain ne semble pas vouloir remettre en cause.
Pourtant, la révolution pourrait venir de son propre camp en la personne de Fahid Chehadé, patron de

l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, ou Société pour l'attribution des noms
de domaine et des numéros sur Internet). Auditionné par le Sénat, il ne cachait pas sa volonté d'avancer,
malgré une dépendance «historique» envers les États-Unis via le gouvernement américain, premier
partenaire essentiel de l'organisme.

On doit reconnaître le rôle qu'ont joué les États-Unis dans le développement d'Internet. Mais nous sommes

à un point où il faut avancer, sans perturber la stabilité d'Internet, affirme-t-il. Je pense que les États-Unis
vont transmettre leur rôle d'intendant d'Internet à l'ensemble du monde. Et l'Icann devra évoluer, passer
d'une société californienne à une société internationale, peut-être basée à Genève.
Ce souhait d'indépendance et d'internationalisation s'est formalisé lors du conseil d'administration de

l'organisation qui a récemment validé cette nouvelle voie:
Nous avons adopté un plan de globalisation de l'Icann en cinq étapes. Nous avons désormais le feu vert

du conseil d'administration pour entamer des discussions avec nos partenaires sur le sujet, notamment
le gouvernement américain.

Par ailleurs, certains pays n'ont pas attendu ces déclarations pour entamer leur propre démarche vers plus

d'indépendance, l'affaire Snowden étant passée par là. Ainsi, le Brésil et l'Union Européenne veulent travailler
de concert pour la conception d'un réseau évitant les États-Unis.

Fahid Chehadé lors de son audition au Sénat:
Le gouvernement américain va-t-il laisser l'Icann, acteur majeur d'internet, lui échapper ? L'Icann a été fondé

suite à une directive du département Commerce américain. Comme le précise les Échos, c'est ce dernier qui
désigne encore aujourdhui «le gestionnaire technique d'Internet. En théorie, les États-Unis peuvent donc
révoquer l'Icann et disposent du droit de «débrancher» tout ou partie du réseau…».
Néanmoins, en 2009, suite à un accord avec la présidence Obama, le mémorandum liant l'Icann au

département du Commerce a pris fin. Depuis, l'Icann «est indépendante et n'est sous le contrôle d'aucune
entité».
Ceci étant dit, le président de l'Icann souhaite voir l'association s'ouvrir au monde mais également laisser à

d'autres organismes (existants ou à créer) le soin de traiter certaines questions relatives au web.

La gouvernance d'Internet doit s'inspirer de ce qu'il est: quelque chose d'ouvert, de participatif, de distribué,

de légitime et d'efficace! Fadi Chehadé: "Tout le monde peut participer à l'@ICANN : Gouvernements,
industries, sociétés civiles…" 21/02/14
La nécessité de voir d'autres organismes émerger est prégnante, aujourd'hui l'Icann est dépassée par les

demandes qui lui sont faites et qui, majoritairement, sortent de ces attributions initiales (cybercriminalité,
spam, escroquerie, phishing, etc.).
De nombreux sujets internationaux n'ont pas d'organe de gouvernance aujourd'hui. On peut parler de la

cybercriminalité, du spam… Ce que l'Icann fait au niveau technique, cela doit être fait au-delà.
Il est à parier que nombre de pays vont chercher à s'engouffrer dans la brèche. Les Échos souligne que

«la Russie, l'Iran ou la Chine, aimeraient profiter de ce mouvement pour amplifier leur contrôle sur le réseau,
voire créer leur propre réseau déconnecté du réseau mondial». Le contrôle d'Internet, des réseaux, et plus
généralement la gouvernance d'Internet est un enjeu majeur à venir: censure, surveillance des internautes,
espionnage économique, poids diplomatique, etc
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 21:38 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Le Gouvernement Américain est un danger pour internet
selon Zuckerberg!!!!!
 
Vendredi 14 mars 2014

La protection des données privées sur internet est devenue une véritable obsession depuis la révélation
d'une surveillance de masse réalisée, entre autres, par la NSA. Nous vous avions notamment demandé:
comment comptez-vous protéger votre vie privée ? Si Facebook n'est pas forcément exempt de tout
reproche en matière de vie privée, Marc Zuckerberg, fondateur de Facebook, a annoncé avoir contacté
Barack Obama en personne afin de lui faire part de son mécontentement quant aux méthodes employées
par Washington concernant internet.
La bonne entente entre Facebook et le gouvernement semble être révolue...
«Le gouvernement américain devrait être un champion pour internet, pas une menace» selon Facebook
De nouveaux documents, révélés par le site The Intercept, ont dévoilé hier que la NSA avait déployé un
malware capable d'infecter un ordinateur en moins de 8 minutes ou encore que l'agence s'était servi de
Facebook pour s'emparer de fichiers privés. Il n'en a pas fallu davantage à Marck Zuckerberg pour
s'insurger. Selon lui, le gouvernement détruit la confiance en internet et ne prend pas les mesures
nécessaires pour rassurer le grand public.
Dans un message publié sur sa page Facebook, Zuckerberg a annoncé avoir appelé le président des USA
afin de lui faire part de son mécontentement, estimant que Washington devenait une menace pour internet
à cause des activités peu scrupuleuses de ses agences de renseignement. Selon lui «le gouvernement a
méricain devrait être un champion pour internet, pas une menace. Ils doivent être plus transparents sur ce
qu'ils font, ou sinon les gens imagineront le pire».
Même si Barack Obama a annoncé une réforme de la NSA, celle-ci devrait prendre un certain temps. Quoi
qu'il en soit, cet «évènement» est révélateur d'une véritable rupture entre le secteur de la haute technologie
et le gouvernement américain. Zuckerberg s'avoue « troublé et frustré » par le comportement du gouvernement
américain et ajoute : «Quand nos ingénieurs travaillent sans relâche pour améliorer la sécurité, nous pensons
protéger contre des criminels, pas contre notre propre gouvernement».
Zuckerberg a semble t-il la mémoire courte. Bien que Facebook ne soit pas forcément au courant des opérations
réalisées par le gouvernement, il a régulièrement été critiqué pour sa politique en matière de vie privée. Zuckerberg
annonçait même, par exemple, que s'il le pouvait, il opterait pour des réglages publics par défaut. N'hésitez pas
à partager votre opinion sur les propos de Zuckerberg à travers les commentaires.
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 21:52 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Cyber-espionnage sur Facebook: la charge anti-NSA
de M. Zuckerberg

Vendredi 14 mars 2014

Le cyberespionnage est intolérable, s'emballe Mark Zuckerberg après les dernières révélations
d'Edward Snowden concernant le programme Turbine et qui a un volet concernant Facebook.
La NSA serait en mesure d'orienter les membres du réseau social vers une autre adresse Web
abritant un logiciel malveillant. But de la manoeuvre: aspirer les données du disque dur de
l'ordinateur de l'utilisateur mais aussi contrôler le micro et la webcam.
Sur sa page personnelle, Mark Zuckerberg, co-fondateur et CEO de Facebook, trouve que les
pratiques des agences de renseignement américain sont admissibles. "Le gouvernement américain
devrait être un champion pour Internet, pas une menace. Ils doivent être plus transparents sur
ce qu'ils font, ou sinon les gens imagineront le pire"
Le fondateur du réseau social déclare qu'il a "appelé le président Obama pour exprimer ma
frustration quant aux dommages créés par le gouvernement pour notre avenir à tous". Tout
en poursuivant: "Malheureusement, on dirait qu'il va falloir beaucoup de temps pour une vraie
réforme"
La charge anti-NSA est ferme: "Je suis troublé et frustré par les multiples articles concernant le
comportement du gouvernement américain. Quant nos ingénieurs travaillent sans répit pour
améliorer la sécurité, nous pensons que nous le faisons pour lutter contre les cyber-criminels et
pas contre notre propre gouvernement"
La confiance dans le numérique est-elle ébranlée? Vendredi matin, on recense plus de 200 000
"J'aime" sur l'intervention ombrageuse de Mark Zuckerberg vis-à-vis de l'administration Obama,
sans parler de la masse de commentaires associés à la contribution.
Mark Zuckerberg appelle Obama à propos du cyber-espionnage de la NSA sur les membres
Facebook. Quid de la confiance dans le numérique?
Quiz:  http://quiz.itespresso.fr/que-savez-vous-des-vpn--86-0-0.html
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 22:01 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Colère du  PDG de Facebook!!!!!!!!!
  
Vendredi 14 mars 2014

Visiblement inquiet de l'avenir d'Internet et des interventions du Gouvernement Américain, Mark Zuckerberg,
Fondateur et PDG du réseau social Facebook, a contacté hier le président des États-Unis Obama. Pour lui,
le Gouvernement Américain est en train de ruiner la confiance en Internet et ne fait rien pour rassurer les
utilisateurs sur la sécurité et la liberté en ligne.
Pas plus tard qu'hier, nous vous faisions part de nouveaux éléments concernant la NSA et ses agissements
sur Internet, aujourd'hui, Mark Zuckerberg se dit inquiet. C'est sur sa page Facebook qu'il s'est exprimé:
"J'ai appelé le président Obama pour exprimer ma frustration quant aux dommages engendrés par le
Gouvernement Américain pour notre avenir à tous. Malheureusement, on dirait qu'il va falloir beaucoup de
temps pour arriver à une vraie réforme. Le Gouvernement Américain devrait être un champion pour Internet
pas une menace"
Un coup de colère qui rejoint l'argumentation avancée par certains défenseurs d'Internet comme Tim Bernes
-Lee dans sa volonté de créer une charte mondiale pour protéger Internet. Il en a profité pour rassurer ses
utilisateurs sur la sécurité de leurs données sur son réseau social. Même si la NSA a démenti hier les
accusations concernant l'utilisation d'un leurre de Facebook pour implanter un logiciel capable de récupérer les
données stockées sur nos ordinateurs, certains n'y croient pas et la confiance des utilisateurs du réseau social
en a pris encore un coup. Zuckerberg rajoute également qu'il est " surpris et déçu par les comportements
maintes fois rapportés du Gouvernement aAméricain. Quand nos ingénieurs travaillent sans relâche pour
améliorer la sécurité, nous pensons qu'ils le font pour vous protéger des criminels, pas du Gouvernement
Américain"
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 23:19 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Comment la NSA a industrialisé le hacking!!!!!!!!!
 
Dimanche 16 mars 2014

Les services secrets américains se sont dotés d'une infrastructure quasi-automatique pour injecter
des malwares sur des millions des machines. Et ce n'est qu'un début. Voici un aperçu technique.
Avec la NSA, le piratage informatique est définitivement passé de l'artisanat à l'industrie lourde,
comme le montrent les dernières révélations de The Intercept, datant du 12 mars. Basées sur des
documents d'Edward Snowden, elles détaillent de manière effrayante l'infrastructure mise en place
pour pouvoir injecter des malwares sur des millions de postes informatiques, et tout cela de manière
quasi-automatique. A la base de cette stratégie se trouvent les programmes «Turmoil» et «Turbine».
Le premier est un réseau mondial de capteurs, capable de détecter les traces des internautes sur
n'importe quel réseau : fixe, ondes radios, satellites. Pour cela, il s'appuie sur tous les codes possibles
et imaginables permettant d'identifier une personne sur le réseau : numéros de série de machine,
adresses MAC, adresse IP, cookies, numéros de messages d'erreur Windows, numéros IMEI/UDID,
clés de chiffrement, etc.
Une fois que la cible est détectée, «Turmoil» active le programme «Turbine». Lorsque la cible envoie
une requête HTTP, ce dernier va tenter d'être plus rapide que le serveur interrogé et envoyer une
fausse page vérolée. Tout cela se passe en quelques fractions de seconde. Cette technique fonctionne
avec tout type de pages HTML, statiques ou dynamiques. Le site Facebook est particulièrement visé,
comme le prouve cette animation.
L'injection de malwares dans les pages HTML a été baptisée «Quantum Insert» par la NSA
(«Quantum Hand» dans le cas spécifique de Facebook). Mais ce n'est qu'une technique parmi d'autres.
Le programme Turbine peut également injecter des malwares lors de requêtes DNS («Quantum DSN»)
de téléchargement de fichiers («Quantum Copper»), d'un échange de messagerie instantanée
MSN/XMPP («Quantum Spim»), de requêtes de bases de données («Quantum Squeel»), etc.
Selon les documents d'Edward Snowden, la NSA a créé plus d'une dizaine de techniques différentes 
pour injecter des malwares, toutes logiquement regroupées sous le terme «Quantum Theory». Et ce
système commence à être tellement bien huilé qu'il permet à la NSA de passer de quelques centaines
«d'implants» (i.e. malwares installés) à plusieurs millions, comme le précise un autre document confidentiel.
Quant aux malwares eux-mêmes, ils sont évidemment très sophistiqués et dotés de noms toujours aussi
exotiques: «Captivated Audience» enregistre les conservations par le microphone; «Gumfish» enregistre
l'utilisateur par la webcam; «Foggy Bottom» sihonne les logs et les mots de passe; «Salvage Rabbit»
extrait des données depuis des disques flash USB, etc. Bref, la NSA s'est dotée d'une véritable usine
du hack.

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Ven 21 Mar - 23:16 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

La NSA mène la chasse aux Administrateurs Systèmes  

Vendredi 21 Mars 2014 

De nouvelles révélations sur les écoutes massives américaines témoignent de l'intérêt prononcé de l'Agence  
nationale de sécurité américaine (NSA) pour une population en particulier : les administrateurs systèmes.  
D'après un document dérobé à la NSA par son ex-consultant Edward Snowden, et obtenu par The Intercept,  
site co-fondé par le journaliste Glenn Greenwald, l'agence américaine traque les courriels privés et les  
comptes Facebook des sys admin. Et ce avant de pirater leurs ordinateurs pour obtenir un accès aux  
réseaux contrôlés par leurs soins.


«Je chasse les systèmes admins»
Le document daté de 2012 inclut plusieurs notes issues d'un forum de discussion interne à la NSA. L'un des  
billets est intitulé «je chasse les sys admins» (sic). Un agent de la NSA explique que pirater les ordinateurs  
d'administrateurs systèmes travaillant pour des opérateurs télécoms et FAI étrangers peut offrir un accès  
étendu aux communications échangées sur leurs réseaux (lire: NSA : les 5 enseignements des dernières  
révélations de Snowden).


Outre la collecte de données de systèmes infiltrés (CNE - Computer Network Exploitation), l'agent évoque  
la création d'une base de données d'administrateurs systèmes internationaux à cibler. Bien que les  
«sys admins» ne soient pas suspectés d'activité criminelle, ils sont visés parce qu'ils contrôlent l'accès  
aux réseaux d'organisations que la NSA veut infiltrer au nom de la lutte antiterroriste. «Quelle meilleure  
cible que la personne ayant déjà les 'clés du royaume'?», résume la NSA.


Le mappage réseau
La NSA ne s'arrête pas aux identifiants, mots de passe et noms d'utilisateurs. La note interne inclut une  
liste d'autres données à glaner une fois compromis les ordinateurs d'administrateurs systèmes. Parmi  
lesquelles : le mappage réseau et les listes d'accès IP.


Impliqué dans les travaux de la NSA visant à accéder aux routeurs et réseaux étrangers, l'auteur de  
ces notes serait membre de l'unité de renseignement électromagnétique de l'agence. Ce même  
spécialiste réseau serait lié au programme controversé visant à identifier les personnes utilisant  
le réseau d'anonymisation Tor (lire: Prism : Le réseau Tor résiste aux attaques de la NSA).
L'étendue des attaques de type CNE est difficile à déterminer. Outre les cibles étrangères, des citoyens  
américains pourraient en être victimes. Or, il est illégal pour la NSA de les surveiller sans autorisation 
judiciaire. L'agence n'a pas commenté ces révélations. Elle s'est également abstenue d'expliquer  
comment ses services s'assurent que des Américains ne sont pas ciblés.


Qualifiant le sys admin de «moyen pour parvenir à ses fins», l'agent de la NSA souligne: «les administrateurs 
systèmes ne sont généralement pas mon objectif final. Ma cible ultime est l'extrémiste/terroriste ou les  
officiels de gouvernements qui utilisent le réseau dont s'occupe tel ou tel admin ». Le lanceur d'alertes  
Snowden, lui-même administrateur système, peut en témoigner.
En complément: Tout sur l'arsenal secret des espions de la NSA 

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Sam 22 Mar - 23:54 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Edward Snowden: neuf mois de révélations

Tom’s Guide a récemment publié un dossier consacré à Edward Snowden et 
aux révélations de cet ancien prestataire de l’agence de sécurité américaine.

Du programme Prism au piratage des câbles sous-marins en passant par les 
écoutes téléphoniques diplomatiques, la rédaction de Tom’s Guide fait le point 
sur plus de neuf mois de révélations…
“Depuis le 6 juin 2013, le monde entier découvre peu à peu les pratiques de la 
NSA en matière de surveillance d’Internet. Edward Snowden, ancien prestataire 
de l’agence de sécurité américaine révélait alors Prism, le premier d’une longue 
liste de programmes mis peu à peu à jour. Depuis, chaque semaine, de nouveaux 
documents dévoilent les coulisses d’un espionnage massif de l’agence américaine. 
SMS, écoutes téléphoniques, e-mails, webcams, applications mobiles et même 
infrastructures, la rédaction de Tom’s Guide fait le point sur plus de neuf mois de 
révélations d’Edward Snowden”

Citation:
Citation:
Les plus grosses révélations sont encore à venir*

Le lanceur d'alerte multiplie les apparitions pour alimenter le débat public sur les programmes 
d'espionnage de la NSA. Pour la première fois, il est venu sur une scène au travers d'un robot 
de télépresence. 
   
Exilé en Russie, Edward Snowden continue tranquillement sa tournée anti-NSA. Mardi, à 
l'occasion d'une conférence TED à Vancouver, il a fait une apparition-surprise sous la 
forme d'un robot de téléprésence, lui conférant une certaine liberté de mouvement sur 
scène. 
Interrogé par Chris Anderson, l'ex-rédacteur en chef de Wired et patron des conférences 
TED, le lanceur d'alerte a créé du suspense en promettant de futures révélations encore 
plus dérangeantes. Les millions de documents volés à son ancien employeur renferment 
"encore beaucoup de révélations à venir", a-t-il indiqué, ajoutant que "les articles les 
plus importants restent à écrire" depuis son écran à roulettes. Une intervention qui 
intervient alors que la presse américaine s'est fait l'écho de nouvelles révélations 
concernant l'espionnage des télécommunications d'un pays, sans pouvoir dévoiler 
lequel. 
   
Les documents vont en particulier montrer à quel point la NSA fragilise 
la sécurité informatique des entreprises du monde entier en installant 
des portes dérobées dans leurs systèmes. Par ailleurs, tous ces 
programmes de surveillance ne sont aucunement liés au terrorisme. 
"En fin de compte, le terrorisme n'a été qu'une couverture pour 
mieux agir" dans la mesure où il provoque une réaction émotionnelle 
forte et suscite l'adhésion des gens. Edward Snowden s'est retrouvé 
en terrain conquis et a été largement applaudi durant cette conférence. 
Tim Berners-Lee, le père du World Wide Web, a rejoint le robot d'Edward 
Snowden sur la scène pour féliciter l'homme de son courage. Il l'a même 
appelé un "héros". D'autres stars de la high-tech, comme le cofondateur 
de Google Sergey Brin, ont profité de l'occasion pour bavarder avec lui. 
   
Les apparitions successives d'Edward Snowden s'apparentent à une véritable 
campagne de communication. Invité à la conférence SXSW la semaine dernière, 
l'exilé a exhorté les développeurs à créer de nouvelles solutions de chiffrement, 
plus simples à utiliser. En janvier, le lanceur d'alerte a organisé un webchat avec 
les internautes.  

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Dim 23 Mar - 00:49 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Comment la NSA traque ceux qui protègent nos réseaux!!!!!!!!!!


Vendredi 21 Mars 2014

Pour pouvoir accéder n'importe où, l'agence de renseignement cherche à piéger un maximum d'administrateurs
réseaux et système. Eclairage sur la base de documents d'Edward Snowden.
Que les administrateurs réseaux constituent une cible privilégiée pour les agents secrets de la NSA n'est pas une 
nouveauté. En novembre, le magazine Spiegel avait déjà dévoilé des documents d'Edward Snowden qui relatait 
une attaque sur les administrateurs réseaux et systèmes de Belgacom, dans le but d'accéder à certaines parties 
du réseau interne de l'opérateur. Le site The Intercept vient maintenant de publier d'autres documents qui donnent 
un éclairage plus général et particulièrement intéressant sur ce sujet. Ainsi, au travers une série d'articles, un 
responsable de la NSA explique à ses collègues pourquoi et comment piéger les postes de travail des administrateurs 
réseaux et systèmes. Le "pourquoi" est assez facile à comprendre. La NSA ne peut pas (encore) tout surveiller. 
Les réseaux privés, en particulier, peuvent lui échapper. Pour pouvoir traquer une cible qui se baladerait sur un tel 
réseau - un "terroriste" ou un "extrémiste" par exemple - l'idéal serait d'avoir accès au poste de l'administrateur 
correspondant, car c'est lui "qui détient les clés du royaume".
Une fois obtenu cet accès, il sera certainement possible de récupérer tout un tas d'informations utiles : codes d'accès, 
cartographie du réseau, etc. A terme, l'idéal serait d'ailleurs d'avoir, selon ce responsable, une base de données qui 
associe à chaque réseau une liste d'administrateurs réseaux qui permettrait d'y donner accès. Facile à dire, mais 
comment faire?


Stratagèmes multiples
C'est alors que l'on découvre toute l'ingéniosité de la NSA, et sa puissance de feu. Pour accéder au poste de 
l'administrateur, le plus simple est d'utiliser le programme Quantum Insert. Evoqué déjà à plusieurs reprises, celui-ci 
permet de piéger n'importe quel ordinateur, à partir du moment où l'utilisateur se connecter sur son compte Facebook 
ou sur sa messagerie. Le problème: il faut connaître les comptes personnels en question pour réaliser cette opération. 
L'agent met au point toute une stratégie permettant de récupérer, en analysant des sessions de connexion Telnet ou 
SSH, les adresses IP utilisées par les administrateurs dans le cadre de leur travail. Un autre programme de surveillance 
permet ensuite d'associer ces adresses IP et de potentiels comptes Facebook. Et le tour est joué : il suffit ensuite 
d'actionner le programme Quantum Insert pour infecter l'ordinateur. Sans trop entrer dans les détails techniques, la 
NSA s'appuie la faible protection du protocole Telnet pour identifier directement dans les routeurs et serveurs 
administrés les adresses IP utilisées par l'administrateur. Dans le cas de SSH, c'est plus compliqué, car ce protocole 
est chiffré. Néanmoins, en analysant simplement la taille des messages SSH qui circulent, l'agence est capable 
d'identifier les fameuses adresses IP qui l'intéresse. Pour ceux qui souhaitent connaître les détails techniques, il 
suffit de lire le document: tout est expliqué. C'est même vivement recommandé si votre job est d'administrer des 
réseaux et des systèmes. Lire aussi: TAO, l'unité d'élite de la NSA qui pénètre dans tous les systèmes, le 30/12/2013 
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
james49


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2013
Messages: 223
Localisation: maine et Loire

MessagePosté le: Lun 24 Mar - 11:31 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Eh ben on est vraiment cliqué de partout  Laughing
__________________
Un Laguiole, du saucisson, du bon pain et du vin........quoi de mieux?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Lun 24 Mar - 11:35 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Ha ui yen a qui ont la parano du contrôle de TOUT Smile

De fait ils se prennent pour DIEU quoi
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Lun 24 Mar - 12:11 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Enregistrer 100% des appels téléphoniques d'un pays!!!!!!!!

Vous pensiez en avoir fini avec les révélations concernant le programme d'espionnage PRISM 
orchestré par la NSA ? L'instance a actuellement la capacité d'enregistrer 100% des 
appels téléphoniques d'un pays.


L'outil d'interception de voix, surnommé MYSTIC (de très bon goût), a été lancé en 2009 et est   
 
devenu pleinement opérationnel en 2011 et il permet d'écouter les appels individuels pendant   
 
un maximum de trente jours.  
 
Il est actuellement déployé dans au moins un pays et a été considéré pour une utilisation   
 
dans au moins 6 autres, en revanche, les noms n'ont pas été divulgués pour des questions de   
 
sécurité nationale.  
 
Selon les informations libérées, ce programme est apte à faire une écoute exhaustive et à la   
 
stocker pour une analyse rétrospective. Ce qui va bien au-delà de tout ce qui a été sous-entendu   
 
et dévoilé.  
 
Vous pensiez que les programmes de collecte de métadonnées ne renfermaient les numéros   
 
de téléphone et la durée des appels ? C'eût été dommage de se priver de l'audio lui-même.   
 
Et voici comme ce programme est présenté... On ne manque pas d'humour à la NSA.  
 
http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2014/03/mystic.gif  
 
D'autres agences américaines ont également eu accès à la base de données de MYSTIC   
 
afin de s'interroger sur d'éventuels suspects. Le tout dûment sacrifié sur l'autel de la lutte anti-  
 
terrorisme (notez que pour le gouvernement américain, il y a - à peu près - 7,2 milliards de   
 
terroristes potentiels).  
 
Un porte-parole de la NSA a souligné que leur travail est d'"identifier les menaces au sein   
 
du vaste et complexe système de communications mondial moderne. Le travail de l'agence   
 
est strictement mené en vertu des lois"  
 
Sans commentaire...  
 

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Lun 24 Mar - 12:15 (2014)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

La NSA est capable d'enregistrer 30 jours d'appels téléphoniques 
d'un pays entier!!!!

L'agence américaine a créé un programme de surveillance baptisé Mystic qui permet 
de mettre sur écoute téléphonique la totalité d'un pays sur une durée glissante de 
trente jours. Il est actif dans au moins un pays, non identifié. 
 
On connaissait déjà la formidable capacité de la NSA à capter les métadonnées d'un 
très grand nombre d'appels téléphoniques. Voilà que le Washington Post dévoile, 
documents d'Edward Snowden à l'appui, que l'agence américaine est capable 
de mettre sur écoute un pays entier, en enregistrant 100% des appels téléphoniques 
sur une fenêtre temporelle de... 30 jours. C'est totalement ahurissant. Le programme 
de surveillance en question s'appelle "Mystic", sans doute pour souligner son côté 
"magique". Il a été lancé en 2009 et a atteint ses pleines capacités en 2011, avec 
l'introduction de la fonctionnalité "Retro", qui permet de récupérer l'enregistrement 
de n'importe quelle conversation du mois passé, comme une bande que l'on 
rembobine. Au fur et à mesure que les nouveaux enregistrements arrivent, les 
plus anciens sont écrasés. Ce qui permet de "récupérer des enregistrements qui 
ne paraissaient pas dignes d'intérêt au moment de l'appel original". Toutefois, 
les documents dévoilés ne permettent pas de savoir comment ces écoutes sont 
réalisées de manière technique. Le quotidien précise par ailleurs qu'à la demande 
des autorités américaines, il n'a pas révélé un certain nombre de détails 
permettant d'identifier le pays où ce système est actuellement utilisé. Six autres 
pays pourraient être ciblés prochainement par ce programme. 
 
Une pêche au filet, sans aucun tri 

 
Le programme révélé mardi s'ajoute à de nombreux autres visant à intercepter 
les communications passées à l'étranger. Les lois américaines imposent moins 
de restrictions sur les communications qui n'incluent pas de ressortissant américain 
ou se situant sur le territoire des Etats-Unis. Mais comme lors de la révélation du 
programme Prism, qui vise les communications sur de grands services internet 
comme Gmail ou Skype, les détracteurs américains de la NSA relèvent 
que le filet électronique de l'agence n'est vraisemblablement pas capable 
de trier entre les communications purement étrangères, et celles qui incluent des 
Américains. "La NSA a toujours cherché à tout enregistrer, et désormais elle 
en a la capacité", a réagi Jameel Jaffer, de la grande association de défense 
des libertés individuelles American Civil Liberties Union (ACLU). "La question 
est maintenant de savoir si nous aurons la volonté politique d'imposer des limites
 raisonnables sur les pouvoirs de la NSA, c'est-à-dire, si nous aurons la 
volonté politique de protéger nos libertés démocratiques". La NSA n'a pas 
spécifiquement commenté les nouvelles révélations, mais a réaffirmé 
que sa mission consistait précisément à identifier d'éventuelles menaces sur 
"le grand et complexe système de communications globales modernes". 
"La NSA ne collecte pas de renseignements dans un pays, où que ce soit 
dans le monde, à moins que cela ne soit nécessaire pour les intérêts de 
sécurité nationale et de politique étrangère des Etats-Unis, et pour protéger 
ses citoyens et ceux de ses alliés et partenaires", a déclaré l'agence dans un 
communiqué. 
 
"Il y a encore beaucoup de révélations à venir" 
 
Barack Obama a initié le 17 janvier une réforme des programmes de 
surveillance électronique américains, sans remettre en cause le principe 
de collecte massive de données par la NSA. Le réexamen des 
lois est en cours, et de nombreux projets de réforme, certains 
radicaux, sont en discussion au Congrès. "Au final, les gens partout 
dans le monde, quelle que soit leur nationalité, doivent savoir que les 
Etats-Unis n'espionnent pas les gens ordinaires qui ne menacent pas notre 
sécurité nationale", avait-il alors déclaré. L'homme à l'origine des fuites, 
Edward Snowden, a promis mardi que le trésor de documents qu'il a 
subtilisés à son ancien employeur était loin d'avoir livré leurs derniers 
secrets. "Il y a encore beaucoup de révélations à venir", a-t-il déclaré 
par vidéoconférence lors d'une conférence TED à Vancouver, au Canada. 
"Les articles les plus importants restent à écrire". Lire aussi: Comment la 
NSA a industrialisé le hacking, le 15/03/2014 NSA et GCHQ ont 
espionné les webcams de millions d'utilisateurs Yahoo!, le 27/02/2014 
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Mer 23 Avr - 22:42 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:09 (2016)    Sujet du message: Le Super Contrôle d'INTERNET

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Autres que les couteaux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com