Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum Couteaux des Gaules et d'Ailleurs
les couteaux Régionaux des Gaules et d'Ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Néanderthal, décimé ou assimilé?
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Autres que les couteaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 652

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 22:41 (2016)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?

PublicitéSupprimer les publicités ?
Crâne du premier chien domestique retrouvé (à Goyet en Belgique)

Il est de - 31.700 ans av JC (Aurignacien)...



__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 652

MessagePosté le: Mar 8 Nov - 01:36 (2016)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?

Les outils de Néanderthal:

http://ma.prehistoire.free.fr/mousterien.htm

Non Homo Sapiens (Notre Espèce) n'a pas éliminé Néanderthal

http://fredericjoignot.blog.lemonde.fr/2008/12/26/neanderthal-lautre-humani…

http://ma.prehistoire.free.fr/euroculture.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_préhistorique
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 652

MessagePosté le: Lun 9 Jan - 01:03 (2017)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?

ET NOUS LES SAPIENS,
POURQUOI sommes-nous la seule espèce humaine à avoir survécu jusqu'à aujourd'hui?


http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=82118…

Il y a deux millions d'années en Afrique, plusieures espèces ressemblant à des créatures humaines faisaient
partie du paysage. Certaines étaient quelque peu similaires entre elles alors que d'autres possédaient des
caractéristiques distinctes. Mais pourquoi sommes-nous la seule espèce à avoir survécu? Le DGS va tenter
de répondre à cette question...
Pour commencer, il est important de souligner que l'extinction est une étape normale de l'évolution.
En ce sens, ce n'est donc pas une surprise si certains hominidés ont disparu avec le temps. Mais ce n'est
pas pour autant qu'il faut penser qu'il n'y avait de la place que pour une seule espèce humaine, bien au
contraire...



Nous allons tenter de suivre quelques indices qui permettraient d'expliquer pourquoi nos ancêtres ont mieux
résisté que les autres espèces. À l'heure actuelle, nos plus proches parents vivants sont les grands singes et
comprennent donc les chimpanzés, les bonobos, deux espèces de gorille ainsi que deux espèces d'orang-outan.

Il y a plusieurs millions d'années de cela, un grand nombre d'espèces d'hominidés vivaient côte à côte et
mangeaient principalement des plantes. Mais avec le temps, les hominidés se sont éloignés des forêts pour se
diriger vers des savanes beaucoup plus sèches et c'est ainsi qu'ils sont devenus de plus en plus carnivores.
Le problème était que les animaux qu'ils chassaient avaient également moins de plantes à manger donc dans
l'ensemble il y avait beaucoup moins de nourriture pour tout le monde. Ce problème a amené certaines espèces
à leur propre extinction...


td_pull_quote td_pull_right a écrit:
IL Y A 30.000 ANS, 4 ESPÈCES HUMAINES PEUPLAIENT LA TERRE




Il y a 30.000 ans, notre espèce partageait encore la planète avec trois autres espèces d'hominidés:
l'homme de Néandertal en Europe et Asie occidentale, l'hominidé de Denisova en Asie et
l'homme de Florès de l'île de Florès en Indonésie, également surnommé « hobbit ». Les hommes
de Florès se seraient éteints il y a environ 18 000 ans. D'après des études géologiques de la région,
ils auraient été décimés par une grande éruption volcanique qui ne leur aurait laissé aucune chance
de survie. Quant aux hominidés de Desinova, nous n'en savons pas assez sur cette espèce pour
connaître les véritables raisons de leur disparition.
Aujourd'hui, tout ce qu'il nous reste d'eux sont deux dents et le petit os d'un doigt! En revanche,
nous en savons beaucoup davantage sur les hommes de Néandertal car nous les étudions depuis
plus longtemps et nous possédons de nombreux fossiles. La seule solution qui se présente à nous
pour comprendre pourquoi nous sommes la seule espèce humaine restante aujourd'hui est de
chercher pourquoi et comment ils se sont éteints...

Crâne d'un homme de Florès:


Les hommes de Néandertal ont survécu en Europe bien avant que les hommes modernes s'y installent
et suffisamment longtemps avant eux pour s'adapter parfaitement au climat. Déjà très évolués, ils avaient
des vêtements chauds, étaient de redoutables chasseurs et possédaient des outils en pierre sophistiqués.
Mais lorsque l'Europe a dû faire face à des changements climatiques rapides, l'homme de Néandertal a
rencontré de gros problèmes pour s'adapter à cette évolution brusque...




Le climat, devenu plus froid, a totalement chamboulé le paysage dans lequel ils avaient leurs petites
habitudes. Beaucoup plus aptes à chasser dans des lieux boisés, leurs techniques de chasse n'étaient
plus du tout adaptées. Quant aux hommes modernes, ils étaient bien moins bons chasseurs que les
Néandertaliens mais grâce à leur capacité d'adaptation rapide, ils ont commencé à chasser une plus
grande variété d'espèces animales pour survivre. Ils se mirent alors à chasser aussi bien de gros
gibiers que de plus petites proies comme des lièvres et des lapins.
John Stewart, de l'Université de Bornemouth, y voit une explication très simple : « L'homme moderne
semblait pouvoir accomplir plus de choses quand il était sous pression », explique-t-il. Ainsi, son aptitude
remarquable à innover et à s'adapter peut également expliquer pourquoi l'espèce moderne a tout simplement
remplacé l'homme de Néandertal aussi rapidement...

Un homo sapiens de l'âge du métal...

L'homme moderne ne possédait pas seulement une capacité à s'adapter facilement, il possédait également
un autre talent indéniable qui l'a aidé à dépasser les autres espèces, à savoir la maîtrise de l'art symbolique.
En effet, peu de temps après que l'homme moderne a quitté l'Afrique, certaines preuves mettent en évidence
qu'il pratiquait une certaine forme d'art. Des archéologues auraient trouvé des bijoux, des ornements, des
représentations d'animaux et même des instruments de musique

td_pull_quote td_pull_right a écrit:
L'ART, UNE PARTIE ESSENTIELLE DE L'IDENTITÉ DE L'HOMME MODERNE...



L'un des exemples les plus frappants est une petite sculpture en bois d'un homme-lion retrouvée dans une
grotte en Allemagne. Des sculptures similaires datant de la même période ont été retrouvées partout ailleurs
en Europe. Cette capacité suggère un véritable partage d'informations, plutôt que de garder pour eux leurs
connaissances, les différents groupes culturels des nombreuses régions pouvaient échanger leurs savoirs.
L'art semble être une partie essentielle de l'identité de l'homme moderne et a permis de réunir les différents
groupes. En d'autres termes, les symboles et l'art auraient pu servir de moyen actif de sociabilisation.
À l'opposé, l'homme de Néandertal ne semblait pas avoir besoin d'art ou de symboles alors que pour l'homme
moderne, l'échange d'informations symboliques a été crucial pour sa réussite personnelle et sa survie. Ainsi,
par ce processus, chaque nouvelle technique ou idée devenait immortelle en étant transmise de génération
en génération. Les scientifiques supposent que c'est également ainsi que le langage s'est développé et propagé...



Notre 'gros cerveau' a-t-il joué un rôle particulier? Nous a-t-il permis de nous distinguer des hommes de
Néandertal? Peut-être, mais il faut savoir que même si le cerveau de l'homme de Néandertal était plus
petit que ceux des hommes modernes, il était tout de même tout à fait proportionnel à leur corps. Ainsi,
la plupart des anthropologues sont assez sceptiques concernant la théorie du 'gros cerveau'.
Pour trouver une réponse adéquate, Jean-Jacques Hublin, de l'Institut Max-Planck d'anthropologie
évolutive, a cherché du côté de la génétique...

Sa théorie est très simple: notre comportement et nos conditions de vie changent notre condition
génétique. Pour prendre un exemple plus parlant, il faut savoir que les Européens ont développé avec
le temps une tolérance au lactose parce que leurs ancêtres ont inséré des produits laitiers dans leur
alimentation. Les changements génétiques peuvent également survenir lorsque des populations sont
confrontées à des maladies dévastatrices. C'était le cas notamment au XIVe siècle avec la peste noire
qui a totalement changé les gènes des survivants.
C'est ainsi qu'Hublin explique que les hommes modernes auraient bénéficié de changements génétiques
clés. Au début de leur existence, ils se comportaient de la même manière que les Néandertaliens, puis
au fil du temps quelque chose a poussé ce changement et c'est ainsi qu'ils se sont distingués des autres
espèces...



Pourtant, il est certain que pendant des dizaines de milliers d'années les hommes modernes et les
autres hominidés se comportaient de manière similaire. Les chercheurs soulignent donc que n'importe
lequel d'entre eux aurait pu prendre la place que nous occupons aujourd'hui. Mais notre espèce s'est
énormément développée et distinguée, c'est ainsi que les autres se sont retirées jusqu'à disparaître
pour toujours.
Si toutes ces théories sont véridiques, nous devrions remercier notre créativité car sans elle, nous
n'aurions peut-être pas survécu. Mais il ne faut pas ignorer une autre supposition: la possibilité du
simple et pur hasard. Si ce domaine vous intéresse, découvrez sans plus attendre
le lac Turkana, ce site qui a permis d'élucider d'importants mystères sur notre évolution
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 652

MessagePosté le: Dim 12 Mar - 22:50 (2017)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?

La découverte de deux crânes en Chine prouvent l'existence d'une nouvelle espèce humaine
issue de rapports entre Néanderthailens et nous (Sapiens) et nommée les DENISOVAINS, du
lieu de la Grotte chinoise où 2 crânes de ces Humains ont été découvert Smile

http://a.mynews.ly/!ID.FTvSt

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hominidé_de_Denisova

https://sciencetonnante.wordpress.com/2012/11/12/denisova-qui-cest-celle-la…

http://www.hominides.com/html/actualites/neandertal-sapiens-amours-multiple…

http://www.huffpostmaghreb.com/2015/12/18/espece-humaine_n_8835966.html

http://tomroud.cafe-sciences.org/2010/05/10/faq-50-millions-de-neandertals-…






__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 652

MessagePosté le: Dim 9 Avr - 12:59 (2017)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?

Nos ancêtres étaient cannibales....alors qu'ils avaient de la nourriture à disposition!!!!!!!!!!!

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=92161…

La chair humaine ne possède pas des vertus gustatives et nutritives exceptionnelles. Pourtant, les hominidés
vivants au Paléolithique se mangeaient volontiers les uns les autres, à l'occasion.
Si vous étiez un hominidé du Paléolithique vivant en Europe de l'Ouest il y a plusieurs dizaines de milliers
d'années, vos préoccupations tournaient autour de quelques missions essentielles: trouver une grotte étant 
habitable, courtiser une partenaire potentielle et éviter d'être bouffé par votre voisin...
Nos anciens ancêtres s'adonnaient occasionnellement au cannibalisme. Longtemps, nous avons cru que cela
n'arrivait que dans des circonstances exceptionnelles, lorsque les sources de nourriture se faisaient si rares
que les individus n'avaient pas 'd'autre choix' qu'en venir aux pires extrémités pour survivre. Pourtant, un
nouvel article publié dans Scientific Reports nous explique que les motivations du cannibalisme étaient sans
doute plus complexes qu'il n'y paraît. Au-delà de l'apport calorique qui permettait parfois à nos ancêtres de
ne pas mourir de faim dans des conditions extrêmement rudes, les Néanderthaliens et les membres Homo
erectus mangeaient parfois leurs semblables sans être motivés par la faim!!!!!!!! (voir Tautavel)...
Quant à la chair humaine, «qui n'est pas très nutritive», explique l'auteur de l'étude, James Cole, maître de
conférences en archéologie à l'Université de Brighton. Cela signifie qu'en cas d'alternative (chair animale non
humaine), il est très improbable que des hominidés ait préféré leur petit-cousin à une cuisse de mammouth
sans avoir des motivations particulièrement profondes!!!!!!!!!!!
Jusque-là, on a évoqué l'hypothèse de la préférence culturelle, du cannibalisme guerrier, et de phénomènes
psychotiques...
Pour arriver à cette conclusion, Cole a comparé la valeur calorique de la chair d'animaux qui étaient communs
dans les régions d'Europe de l'Ouest où l'on a retrouvé les preuves paléontologiques d'état de cannibalisme,
comme à Les Pradelles, en France. L'étude explique que massacrer un mammouth, un auroch ou un bison
permettait d'accéder à un garde-manger de 2.000 calories par kilo de viande. L'hominidé moyen, lui, ne
propose que 1.300 calories par kg de muscle: en d'autres termes, cela ne vaut sans doute pas le coup de
passer un temps déraisonnable à le traquer (l'humain est substantiellement plus intelligent que le bison),
quand il y a de bons gros mammifères de plusieurs centaines de kilos à disposition.
«Une proie humaine est aussi maligne que vous, court aussi vite que vous, se bat de la même manière que
vous», explique Cole. «Il est donc difficile de tuer un congénère, et les risques associés sont considérables,
en termes de maintien de la paix sociale. En termes de bénéfice calorique, ce n'est pas rentable...»
Pourtant, nos ancêtres ont bel et bien pratiqué le cannibalisme, de manière répétée. L'étude a examiné neuf
fouilles archéos distinctes apportant les preuves que les premiers hominidés mangeaient parfois des membres
de leur propre espèce il y a près d'un million d'années. Avant l'article de Cole, on imaginait des cas pouvant
s'expliquer simplement par la recherche d'une viande nutritive. Maintenant que le bénéfice/risque d'une telle
entreprise a été évaluée, ce présupposé est remis en question. Et selon lui, d'autres facteurs sont en jeu:
«J'imagine plusieurs scénarios: Ça pourrait être, 'Nous avons un territoire, ces gens ne l'ont pas respecté
et ont fait irruption sur nos terres, nous devons régler ça, avec un petit dîner humain à la clé», explique
Cole passant en revue les motivations potentielles. Il cite également des preuves de cannibalisme rituel
sur le site de la grotte de Gough, en Angleterre. Le site a seulement 14.700 ans, et abritait les restes de 5
personnes dûment dévorées. Il est apparu que, après que les corps aient été consommés, les crânes ont été
nettoyés, conservés et modifiés pour en faire des bols, explique un papier de Silvia Bello, du Natural History
Museum.«Il y avait une sorte de rituel tournant autour de l'utilisation du crâne de ces individus. Le reste du
corps a été mangé!!!!!!!» déclare Cole. «Au fil des années, nous avons soulevé toutes les hypothèses possibles
pour expliquer l'acte de manger autrui au Paléolithique. On a pensé à des préférences culturelles, à des motifs
médicinaux, rituels, guerriers, et même à des causes psychotiques» ajoute-t-il.
Son travail suggère que nos ancêtres montraient un comportement complexe, et qu'il existait de très fortes
différences culturelles entre les communautés. Impossible de les décrire de manière stéréotypée.
«Ces hominidés étaient aussi différents les uns des autres que les humains d'aujourd'hui», explique Cole.
Nous savions que les Néanderthaliens portaient des bijoux et enterraient leurs morts. Ils possédaient très
probablement, eux aussi, des groupes complexes empreintes de tendances contradictoires, que leur envie
de cannibalisme cristallise certainement pour nous aujourd'hui.
«Nous, archéologues et paléontologues, devons nous remettre en question et accepter le fait que nous avons
nous aussi nos préjugés sur les anciens hominidés. Nous projetons nos préjugés sur nos observations, ce qui
nous conduit à occulter la complexité du comportement de nos ancêtres, qui étaient tout sauf de bêtes brutes»
conclut Cole...
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys


Dernière édition par Admin Bernie le Sam 10 Juin - 03:24 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 652

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 00:09 (2017)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?

Des scientifiques détectent de l’ADN préhistorique dans des sédiments

Rendue possible grâce aux progrès technologiques, cette technique pourrait apporter un éclairage
nouveau sur l’évolution humaine et la préhistoire.

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/04/28/des-scientifiques-detecte…

 
Grâce à une nouvelle technique, des scientifiques sont parvenus à isoler pour la première fois de l’ADN humain et animal dans
des sédiments, en l’absence de tout ossement fossilisé. Publiée jeudi 27 avril dans la revue américaine Science, cette étude s’est
appuyée sur l’analyse de 85 échantillons de sédiments datant du pléistocène, une période s’étendant de 550.000 ans à 14.000 ans
avant notre ère, prélevés dans huit grottes en Belgique, Croatie, France, Russie et Espagne
Lire aussi: Néandertal s’aventurait au fond des grottes, 140 000 ans avant « Homo sapiens »
Ces sites archéologiques déjà connus ont été occupés par des cousins disparus de l’homme moderne, les
Néandertaliens et les denisoviens et par toutes sortes d’animaux aujourd’hui éteints.
«Ces travaux représentent une avancée scientifique importante car ils permettent de dire quelles espèces
d’hominidés ont occupé ces grottes et à quelle période et ce sans même disposer de restes d’ossements ou
de squelettes fossilisés», explique Antonio Rosas, un scientifique du Conseil supérieur des recherches
scientifiques (CSIC) en Espagne, l’un des principaux auteurs de cette étude.
Une avancée possible grâce au séquençage rapide...
Cette nouvelle méthode s’appuie sur l’analyse de fragments d’ADN mitochondrial, transmis par la mère et
qui est le plus abondant. «C’est un peu comme si on découvrait qu’il est possible d’extraire de l’or de la
poussière en suspension dans l’air», a renchéri Adam Siepel, un généticien au laboratoire national Cold
Spring Harbor près de New York, qui n’a pas participé à ces travaux.
Encore récemment, la seule façon d’étudier les gènes des hominidés anciens était d’extraire de l’ADN
d’ossements ou de dents fossilisés. Mais ces fossiles sont rares et difficiles à trouver, ce qui a fortement
limité
la recherche sur les lieux où ils vivaient et l’étendue géographique de leur présence.
Pour les denisoviens, les uniques ossements et dents dont disposent les scientifiques proviennent d’une
seule grotte, en Sibérie.
La nouvelle technique de détection de l’ADN dans les sédiments a été rendue possible seulement ces
dernières années, grâce aux avancées technologiques, notamment le séquençage rapide. En l’absence
d’ossements fossilisés, les différentes couches de sédiment du sol sont riches en ADN – laissé par la
décomposition des corps, les excréments et d’autres micros fragments de l’organisme– qui permet de
déterminer quels groupes d’hominidés occupaient ces différents lieux et à quel moment...
Lire aussi: Anthropologie : dans l’osthéothèque de Pessac, des os studieux
Des informations génétiques sur les animaux présents sur les sites:
Ainsi sur le site denisovien en Sibérie, où l’homme de Néandertal a également séjourné, les chercheurs
ont pu, grâce à cette technique, découvrir en fonction des couches sédimentaires les différentes époques
d’occupation de la grotte par ces deux groupes. Cette technique permet aussi de recueillir les informations
génétiques sur les différents animaux présents sur ces sites.
«Cet ADN de la mégafaune peut renseigner sur le régime alimentaire des néandertaliens et des denisoviens»,
explique Carlos Lalueza Fox, un chercheur de l’Institut de biologie de l’évolution à l’université Pompeu Fabra
de Barcelone en Espagne, l’un des auteurs de l’étude.
Les chercheurs ont pu par exemple déterminer que la grotte d’El Sidron dans le nord de l’Espagne – où ont
été auparavant découverts les ossements d’au moins treize néandertaliens d’âge et de sexe différents, datant
de quelque 49 000 ans – était le seul des huit sites étudiés où aucun ADN animal n’a été identifié.
En revanche, l’ADN mitochondrial de douze différentes familles d’animaux préhistoriques a été trouvé dans les
sept autres grottes. Les plus fréquents proviennent de mammifères de la famille des hyènes, des bovins, des
chevaux, des cervidés et des chiens. Dans certains échantillons de sédiment, ces chercheurs ont retrouvé des
fragments d’ADN du mammouth laineux disparu il y a quelque 4 000 ans. Ils ont aussi découvert de l’ADN de
rhinocéros qui correspond à l’espèce laineuse éteinte voilà moins de 30.000 ans.
Enfin, ces chercheurs ont recueilli de l’ADN dans une grotte de Croatie qui coïncide avec celui de la lignée des
ours dans des cavernes en Europe de l’Est dont l’extinction remonte à 25.000 ans...
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys


Dernière édition par Admin Bernie le Sam 10 Juin - 03:36 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 652

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 02:04 (2017)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?

Ui Homo Sapiens a eu des échanges génétiques avec Néanderthal dont il reste

en nous un certain pourcentage...

http://www.hominides.com/html/actualites/neandertal-sapiens-amours-multiple…

https://www.youtube.com/watch?v=2fVowDcTJnI

https://www.youtube.com/watch?v=VHTmcNlMR3I




__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 652

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 02:59 (2017)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?


__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:26 (2017)    Sujet du message: Néanderthal, décimé ou assimilé?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Autres que les couteaux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com