Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum Couteaux des Gaules et d'Ailleurs
les couteaux Régionaux des Gaules et d'Ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire du Couteau de Laguiole
Aller à la page: 1, 2, 39, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 13:54 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Christian Lemasson, ethnographe. A paraître en 2009 de cet auteur «Histoire du Couteau de Laguiole».

HISTOIRE DU COUTEAU DE LAGUIOLE:
On dit désormais "un Laguiole" et non un couteau. Il est bien plus que cela.
Il est le fruit d'un pays sauvage et dense, secret et majestueux, prompt à la méditation
et à la création. Il est le résultat de décennies d'inventions, d'essais, de batailles économiques.
Sans nier la présence du Capuchadou comme couteau multiusage des Paysans de l'Aubrac, on ne
peut nier la présence importante des couteaux à becs de Corbin, fabriqués à Saint Etienne dès le
17è et distribués par centaines de milliers à travers tout le Massif Central,l'Auvergne et l'Aveyron.
Ces couteaux influenceront directement la conception du laguiole: une lame bourbonnaise et un
manche se terminant en bec de corbin...
En 1828, M. Moulin est le premier coutelier forgeron à s'installer à Laguiole.  
En 1829, M. Glaize installe sa coutellerie et sa forge rue du Valat à Laguiole.      
En 1829, M. Calmels à l'age de 16 ans commence son activité coutelière et installe sa forge en
1838 dans la Rue du Valat à Laguiole.      
Le premier couteau fermant produit à Laguiole dés ces années 1820 est le LAGUIOLE DROIT qui
est un couteau à mouche sans décor, à ressort avec une fermeture à cran forcé. Le manche, en os
ou en ivoire, se termine recourbé en «bec de corbin».
La lame est bourbonnaise à pointe centrée. Il sera fabriqué sur Laguiole jusqu'en 1900.
Les laguioles droits seront dotés d'un poinçon en 1840 (le poinçon existait déjà au 18ème siècle
sur d'autres types de couteaux).      
Entre 1850 et 1860, la forme couteau de Laguiole actuel apparaît et s'affine progressivement.
Pierre Jean Calmels (décédé en 1876) est le créateur 'supposé' de ce nouveau couteau
La lame devient de forme yatagan, le manche épouse une courbe élégante.      
Depuis les années 1820 tous les couteliers de Laguiole forgeaient les lames et les ressorts de
leurs couteaux "à la main". L'acier feuilleté venait des Pyrénées et du Tarn.      
Autrefois, la forge était installée dans l'arrière boutique. Les lames étaient amenées au tranchant
(émoutes) par une petite meule entraînée par un chien. Les lames étaient trempées (pour leur donner
la dureté) dans l'eau froide volcanique de «La Violette » (source locale). Les couteaux étaient montés
à la lumière du jour en devanture de l'atelier. L'effectif variait entre 3 et 7 personnes dans des locaux
très exigus. Tous les couteaux fabriqués à Laguiole sont à cette époque des couteaux plein manches
en corne d’Aubrac ou en os, matières abondantes dans cette terre d'élevage, ou en ivoire pour les
couteaux plus précieux. En plus des maîtres couteliers, les ateliers emploient chacun un effectif de
5 à 7 garçons couteliers (ouvriers). 

Dés 1874 une partie de la fabrication est sous-traitée sur Thiers à des entreprises artisanales qui
fabriquent "au modèle du client".
Les ateliers de Laguiole continuent à tourner à plein régime. Vers 1875 les couteliers de Laguiole
utilisent aussi les aciers fondus de Saint Etienne et de l'Isère (Rives), la trempe à l'huile d'olive
remplace parfois la trempe à l'eau de la Violette.      
Les premiers Laguioles décorés ont leur mouche ornée d'une fleur. Le dos du ressort sera décoré
par des motifs triangulaires épais en alternat.
Les couteaux de Laguioles seront entièrement façonnés et décorés à la lime.      
En 1900, la fabrication de couteaux est à son plus haut niveau et emploie 30 personnes à Laguiole.
A l'Exposition Universelle de Paris les couteliers Pagès et Calmels recevront une Médaille d'Or.      
En 1909 apparaissent les premiers décors avec une abeille à la place du motif floral.      
Les manches en ivoire sont sculptés en forme de pied de cheval, queue de crotale, bélier, papillon,
trèfle. La belle époque et l'Art Nouveau verront fleurir de nombreux Laguioles avec des manches en
ivoire sculptés avec des tètes de personnages (Napoléon, Jeanne d'Arc, Vénus). Certains modèles
auront un décor gravé de feuillages dont la ciselure était extrêmement fine.      
Le premier conflit mondial ( 1914-1918 ) entraînera la disparition de l'effectif ouvrier à Laguiole.
A partir de la fin du conflit, la plus grande partie des couteaux de Laguiole seront produits à Thiers.
Seuls trois artisans continueront à fabriquer une très petite quantité de Laguioles
et la dernière forge à main de la rue du Valat fermera en 1950 . Pour la plus grande partie de leurs
ventes, ils feront fabriquer à Thiers des Laguioles à leur marque.      

Mes questions dans un autre Forum et les réponses de Christian Lemasson:
(bernie): Quand je lis Christian Lemasson dans les sites que j'ai donné,
il est très précis sur les dates et tout et je suis heureux de voir qu'il a un tout autre point de vue
que toutes ces carabistouilles qu'on nous raconte sur la naissance du laguiole sois-disant sorti
tout complet avec sa lame yatagan depuis 1829 et à ça moi je dis que non non et non 
on nous parle sans arrêt du Capuchadou mais pas un mot sur l'Yssingeaux qui pourtant était
LE couteau rural du midi de la France et de l'Aveyron depuis le 17è siècle déjà!

Histoires faussées du Laguiole:
http://couteaux.xooit.fr/t19-Histoire-du-Laguiole-depuis-1829.htm

moi je m'en tiens à des faits recoupés qui mis ensembles nous donnent
un fond historique où rien ne surgit subitement....tout parfait....du Monde de Nania
les faits: capuchadou? ui peut-être mais rien de commun avec un laguiole!
becs de corbin? uiiiiii, les couteaux du monde rural depuis des générations avec fin de
manche en corbin, une mouche plate sans décor et une lame bourbonnaise
Qu'appelle-t'on aujourd'hui un laguiole Origine et que nous montrent les Couteliers
(exception faite de la Forge de Laguiole)? un couteau à bec de corbin  Smile
Bref, ce que j'aimerais alors vraiment savoir:
1) de QUAND date la lame Yatagan sur le laguiole-corbin d'Origine?
2) de QUAND date la mouche stylisée....en mouche?
Voilà 2 questions qui DOIVENT bien avoir des réponses quelquepart

et on peut aussi se demander ceci:
3) de Quand date et POURQUOI ces mensonges pseudo-historiques,
relayés par nombres de Couteliers, sur le laguiole?
4) pourquoi nous rabacher avec le capuchadou alors que tout laguiole
Originel ou Antique refabriqué nous montre....un bec de corbin?
Alé: pour le plaisir, je la ressort ma photo d'un laguiole Originel  Surprised
(celui sur la photo a été fabriqué à Chatellerault)



On parle souvent à propos du laguiole de 'scieurs de long' qui auraient ramené des Navajas
d'Espagne avec eux:
en voici un peu plus sur ce très vieux métier: Le scieur de long est une personne qui débite
des troncs d'arbres dans leur longueur avec une scie spéciale (très longue):
http://www.roelly.org/~fleur/auvergne/scieurs.htm
http://www.lelombrik.net/images/17919/arbre-gigantesque.html

Réponses de Christian Lemasson:
Bonjour et bonne nouvelle: l'éditeur du livre "Histoire du Couteau de Laguiole" pense pouvoir
le sortir entre 29,90 euros et 38 euros . Cela dépendra du temps passé à la mise en page qui coute relativement cher vu
le nombre d'illustrations. La parution est prévue pour juin 2010!
Si je suis l'auteur du livre, je n'en suis pas l'éditeur. Etre éditeur est un métier et un livre en couleur est un gros investissement
pour l'éditeur.
J'ai préféré un éditeur qui me soutenait dans ma démarche et n'allait pas zapper un certain nombre d'illustrations et s'appliquerait
pour la mise en page et la qualité d'impression. Le livre sera disponible en librairie sur Paris dans quelques librairies, dans le Massif
Central, chez des couteliers, en vente par internet sur le site de l'éditeur et certainement dans les salons couteliers et par la vente
par correspondance des revues coutelières. Vous pourrez le commander chez votre libraire mais il peut vous faire payer le port en
sus s'il ne l'a pas en stock.

Je donne bien sur les dates de création et les successeurs datés, les dates et quantités en sous traitance, l'évolution datée des
modèles. Ce livre consacre aussi une grosse partie aux premiers fabricants thiernois de laguioles. Il y a aussi beaucoup d'anecdotes
pour rendre le récit vivant. L'activité coutelière et une activité humaine et le couteau est le prolongement de la main de l'homme.
Je parle donc aussi des hommes qui ont faits ses couteaux, de leurs ateliers, des méthodes anciennes de fabrication, de l'évolution
de l'outillage à Laguiole et à Thiers.

Les Couteliers de Laguiole ont bien sur fabriqué des couteaux contrairement à ce qu'un thiernois
trés bien intentionné, raconte par ci et par là. Des statistiques existent, elles datent du second
empire avec le nombre d'ouvriers, le tonnage d'acier consommé, la quantité de charbon de bois ou
de terre utilisée. Des dessins à la main de la production des années 1890 existent. L'outillage
ancien de certains couteliers a été conservé dans quelques familles ainsi que des livres de compte
des gabarits. J'ai rencontré le dernier apprenti de Léon Glaize qui avait dans les 80 ans, il y a
quelques années, sa mémoire était encore vivace et nous avons pu refaire les plans de l'atelier et
de la forge avec la position de chaque outil. Il y avait 35 personnes travaillant dans la coutellerie à
Laguiole dans les années 1900, on connait l'effectif nominatif avec l'age et le lieu de naissance de
chaque ouvrier ainsi que le nom de son patron. Dés les années 1880, des couteliers de la région de
Laguiole ont fait faire des couteaux à Thiers "à leur marque et à leur modèle" mais leurs ateliers ont
continué à tourner à plein régime jusqu'à la guerre de 14-18. Certains couteliers n'ont plus fait que
quelques beaux couteaux, ils ont sous traité le reste de leur production à Thiers à partir de 1900.
Les derniers couteliers à avoir forgé à la main des lames de laguiole à Laguiole sont Cure Cadet et
Léon Glaize . La dernière forge à main de couteau de la rue du valat a fermé en 1950 .Bien sur ces
couteliers faisaient faire 80 pour cent de leurs laguioles à Thiers, mais ont continué par amour de
leur métier à forger du laguiole comme il l'avait appris de leur ancètre.

(bernie) sur la disparition des ouvriers de la coutellerie en 14-18 on trouve beaucoup de renseignements
dans ce livre très complet:
* Les couteaux de nos soldats * de Lecoeur et Rouquier (Crépin leblond) 323p
http://couteaux.xooit.fr/t7-les-couteaux-de-nos-soldats.htm

(Christian Lemasson) concernant l'abeille: le débat entre la mouche et l'abeille devrait ètre clos depuis longtemps.
La mouche est un terme de coutellerie qui n'a rien à voir avec l'insecte. La mouche et le cran forcé existait déja au
18ème siècle! la mouche est un  terme de coutellerie désignant le méplat que l'on pouvait soulever pour désengager
le cran sur les premiers couteaux à mouches. Cela n'a rien à voir avec un insecte, c'était le nom d'un coutelier.
Les couteaux de Laguiole à cran forcé jusqu'en 1880 était bien sur des couteaux à mouche, bien qu'aucun décor ne
vint les orner. les mouches étaient lisses sans décor.
Les premières mouches décorées ont été décorées avec des fleurs, ce n'est que fin 1908 ou début 1909 que les
premières abeilles ont remplacé les fleurs comme décor. Il convient de savoir que peu de couteaux étaient décorés
à cette époque. La date est corroborée par des témoins de l'époque.

Il faut savoir aussi que le laguiole tel que l'on le connait maintenant avec sa lame Yatagan, n'apparait qu'entre 1850
et 1860. Avant cette époque tous les couteaux de laguiole étaient des becs de corbins à mouches avec une lame
bourbonnaise à pointe centrée que l'on appellle laguiole droit, c'est d'ailleurs le modèle de couteau représenté par
Camille Pagé dans son livre comme couteau de Laguiole. Quand Thiers commença à fabriquer du laguiole à la fin des
années 1870 et jusqu'en 1880, l'analyse des cahiers d'échantillons des couteliers thiernois fait ressortir que la
proportion de laguioles bourbonnais est prédominente, il faut attendre 1875-1880 pour trouver du laguiole Yatagan à Thiers.

Mon livre comporte des illustrations et photos de laguioles droits fabriqués à Laguiole avant l'arrivée du Yatagan.
A Thiers la fabrication du laguiole droit s'est arretée dans les années 1920, alors qu'à Laguiole la fabrication du laguiole
droit avait cessé vers 1890.

La fète du Centenaire de l'Abeille est basée sur une datation à quelques mois près, il ne s'agit donc pas d'une date fantaisiste.
De plus cela a été une fète trés conviviale prouvant que les couteliers de différentes entreprises peuvent avoir un beau projet
en commun sans que chacun tire la couverture à lui. 

L'abeille n'est bien sur pas napoléonienne, elle est née sous la troisième république. Elle a remplacé la fleur qui ornait quelques
mouches. Au début dès les années 1820, aucun des couteaux de Laguiole ne portait de décor, parfois il y avait juste une petite
croix de saint André derrière la mouche lisse à titre de porte bonheur. Il faut attendre 1880 pour trouver les premières mouches
décorées.

Un chapitre de mon livre "Histoire du Couteau de Laguiole" traite de ce sujet: le laguiole droit.

Cette famille de couteaux  à mouche à bec de  corbin comprenait l'yssingeaux, l'issoire, le brioude, l'yssingeaux plat (sans mouche)
et le laguiole droit. Si des caractéristiques communes existaient entre ces couteaux cousins du Massif Central, il y avait certaines
différences d'un site coutelier à l'autre. Le bec de corbin et la lame bourbonnaise à pointe centrée sont le point commun de ces
couteaux.
L'issoire avait le ventre et le dos du manche parallèle et une mitre avant en tète de diamant (V), une mouche longue. Le manche
de l'yssingeaux présentait le ventre et le dos en pente légérement divergeante en s'épaississant vers le cul. les laguiole droits
de Laguiole n'avaient pas de mitre, c'étaient des pleins manches. Le dos et le ventre avaient des pentes divergeantes,
s'amincissant vers le cul. Aucun laguiole droit n'était décoré hormis parfois cette petite croix de Saint André. Des couteaux à peu
près identiques étaient fabriqués à Saint Flour dés le 18ème siècle. Il faut savoir que la coutellerie de Saint Flour était encore
réputée au 18ème siècle. Des couteaux de mème conception étaient aussi fabriqués par des maitres couteliers de Rodez dans
la première partie du 19ème siècle (avec quelques petites différences au niveau du manche et du dos de la lame).

Dés le Moyen-Age, une activité de fabrication de lames et d'outils tranchants existait dans la seigneurie de Laguiole, deux rouets
(moulins sur la rivière où des meules de grés amenaient les lames au tranchant)
Les outils tranchants, des couteaux simples et les capujadous étaient forgés par les taillandiers et les forgerons du village de
Laguiole.

Le premier coutelier à s'ètre implanté à Laguiole était Moulin, le deuxième fut Jean François Glaize.
Tous les deux étaient déja couteliers et plus agés quand le jeune Calmels commença a bricoler quelques couteaux dés l'age
de 16 ans. Si il est donné pour ètre l'inventeur probable du couteau laguiole yatagan, celui ci n'apparu qu'entre 1850 et 1860.
En 1868 Pierre Jean Calmels fut le premier coutelier de Laguiole à recevoir une Médaille d'Argent pour la qualité de ses couteaux
de Laguiole.

Le capujadou était un couteau droit porté dans une gaine. Il servait à tailler des batons, racler des feuillards de chataigner pour
fabriquer des paniers, trancher du pain, égorger la volaille, se défendre contre les loups.
Ce couteau n'était pas l'ancètre du laguiole, il a simplement coéxisté avec lui et existait avant lui.

De douces légendes infondées sont colportées par des auteurs ou des sites internet qui se recopient les uns sur les autres:
la navaja ou le couteau Catalan qui aurait inspiré Calmels, l'abeille donnée par Napoléon, la croix du berger. Tout cela n'est que
sottises.

Extrait de mon livre:
Dans le Massif Central à la fin du 18ème siècle et au début du 19ème , est née une famille cde couteaux dont les caractéristiques
communes sont une lame bourbonnaisé, un manche terminé en bec de corbin, une mouche longue.  On peut ainsi recenser des
couteaux voisins et cousins: l’issoire, l’yssingeaux (avec et sans mouche), l’yssingeaux plat (sans mouche), le brioude (sans mouche),
le laguiole droit. Ces couteaux ne portaient pas les noms que l’on leur connaît aujourd’hui, et ce sont les couteliers de Thiers qui leur
ont transmis ces appellations. Pour vendre dans ces régions ou à la demande de client locaux, ils reproduisaient les modèles de
couteaux que les couteliers locaux avaient l’habitude de fabriquer et de vendre en ces lieux. Si ces couteaux ont des caractéristiques
communes, ils ont des éléments remarquables qui les différencient : l’issoire est un couteau à mouche dont la mitre de tète est en
«tète diamant» (elle se présente en  V ), le dos et le ventre de l’issoire sont parallèles. Les premiers issoires sont dotés de mitres
platines monoblocs forgées à la main «au tas». Les clous sont souvent encastrés avec un œillet. Les manches des Yssingeaux sont
plus larges que ceux des issoires, la mitre en tète  est ronde. Le laguiole droit se différencie des modèles précédents:
Sa lame est bien de forme bourbonnaise à pointe centrée, son tranchant est légèrement plongeant, un contre tranchant ou biseau
vient souligner la pointe de la lame en son dos.
Le manche est plus large et épais en tète qu’en queue et le dos du manche descend en pente douce vers la queue alors que le ventre
du manche reste horizontal. La mouche est souvent longue et ovalisée. La queue du couteau est en bec de corbin. Ce couteau , c’est le  
laguiole droit. C’est le premier couteau fermant à ressort à avoir été produit par les couteliers du village de Laguiole.  On retrouve dans
ces temps anciens des couteaux présentant des caractéristiques approchantes à Saint Flour et Rodez. Les premiers modèles de laguiole
droit sont en corne. Les clous sont à rosettes proéminentes et le clou du ressort est apparent. Il est lui aussi à rosette afin d’éviter de
fissurer le manche à un endroit où il reste peu d’épaisseur de matière. Bientôt apparaitront des modèles dont les cotes sont en os, ou
en ivoire et dés 1840  le couteau de laguiole (le laguiole droit) sera doté d’un poinçon. Ce poinçon servira aussi à percer la panse des
bestiaux, comme avec le capujadou. Il permettra aussi de réparer la lanière d’un attelage ou d’une ceinture.
Très rapidement apparaitront des modèles en ivoire adoptant le fameux clou perdu. La technique du clou dit «perdu» existait déjà sur
les couteaux riches du 18ème siècle. Cela nécessite une opération supplémentaire pendant le montage, mais le clou du ressort est caché
sous la cote, il n’est pas apparent  car il a été rivé sur les platines avant le montage des cotes. L’épaisseur des platines en fer ou en laiton
est extrêmement faible. Cela permet un découpage plus facile et économise la matière. Le ressort est tendu pour assurer une bonne tenue
de la lame, entre le clou de queue ou de cul et un clou intermédiaire au tiers arrière du ressort appelé «le clou du ressort» ou «clou de force»

 
Sur les couteaux populaires, pour économiser une opération de montage qui aurait renchéri le prix du couteau, on assemblait à la fois le
ressort et perçait en même temps la cote. Le clou restait apparent, ce qui nuisait à l’esthétique. Certains beaux laguioles droits seront
dotés d’une mouche à cran d’arrêt sans anneau. Les laguioles droits  ne sont pas ornés d’un décor, les mouches sont lisses. Il est à noter
que quand les thiernois commenceront à fabriquer du laguiole droit  en petites quantités dés 1870 pour approvisionner le marché local, la
zone de vente de ce laguiole droit thiernois sera la même que l’espace géographique où était utilisé le capujadou. Le laguiole droit sera
fabriqué par les couteliers de Laguiole jusqu’à la fin du 19ème siècle. Le dernier coutelier à en fabriquer à Laguiole, sera Mas.

Le Saint Martin et le laguiole présentent quelques différences. Tous les auteurs ont copié Brigitte Liabeuf quand elle a fait l'amalgame
entre tous les becs de corbin sans les différencier. Le saint martin présente souvent une mouche plus courte, un pointillage parsemé le
long du manche et un manche plus longiligne que le laguiole droit. A Thiers, chez les fabricants de fourniture, surtout après guerre, on
a appelé indifféremment laguiole droit, saint martin, ou autre corbin car ce qui les intéressaient c'était d'utiliser le mème outillage pour
faire des économies, après c'était le coutelier fabricant qui faisait la différence. Quand on inventorie les ventes dans les régistres anciens
des principaux fabricants de fermants thiernois en ce qui concerne le Cantal, la Lozère, l'Aveyron, le Puy de Dome, on ne retrouve pas de
ventes de saint martin.

Je ne veux pas faire comprendre que le Saint Martin est le successeur du laguiole droit. Je dis que dans les registres de vente des
fabricants thiernois à la fin du 19ème et au début du 20ème, on ne trouve pas de ventes de saint martin dans les gros départements 
consommateurs de laguiole droit ou de laguiole yatagan. Le saint martin est vendu dans d'autres départements.

Concernant Camille Pagé, il est évident qu'il n'a pas voulu faire office de catalogue et a présenté les modèles représentant le mieux
la production d'une région. Concernant Nontron, il ne pouvait pas, peut ètre par manque de place, faire état des 5 ou 6 modèles
produits. Déja au 18ème siècle, j'ai trouvé un tarif de 1793 qui fixe les prix pour 4 types de couteaux différents à Nontron.

Concernant toujours Camille Pagé et l'existence ou non du yatagan. En analysant les cahiers d'échantillons et les premières
commandes à Thiers des couteliers aveyronnais entre 1870 et 1890, il est possible de remarquer que les premières commandes
sont en majorité des laguioles droits et que certains thiernois ne fabriquaient vers 1875 que du laguiole droit. Le maire de Laguiole
dans une lettre à Camille Pagé situe la modification de la forme des couteaux entre 1850 et 1860.

Dans le Forum, on parle du Saint Martin ici: 
http://couteaux.xooit.fr/t86-le-Saint-Martin.htm

  

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Sam 6 Fév - 23:51 (2016); édité 8 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 13:54 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 21:42 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Il serait bon aussi de revoir ces Posts:

http://couteaux.xooit.fr/t40-L-Yssingeaux.htm

http://couteaux.xooit.fr/t18-histoire-de-la-lame-Yatagan.htm

http://couteaux.xooit.fr/t119-Quel-est-ce-couteau-ancien.htm

http://couteaux.xooit.fr/t139-le-Laguiole-du-Futur.htm
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Luc de la Tranchade


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2009
Messages: 31
Localisation: Saint Martin de Ré

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 07:28 (2010)    Sujet du message: Célèbre et méconnu

Dès que ce livre sort, je l'achète !

Je viens de lire les précisions apportées sur le Laguiole, et elles me font bien plaisir puisqu'après

moult lectures et discussions avec les gens concernés, c'est en plus précis (surtout les dates ),
ce que je dis depuis longtemps sur ce couteau à la fois célèbre et méconnu.

Bernie, tu fais carrément du bon boulot, et ton site mérite vraiment !
Razz
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 11:28 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Merci Luc et comme tu dis, pour du précis, voilà du précis avec Monsieur Lemasson
et ses vérités sont tellement plus belles que tous les bobards du Monde!
Il est définitivement clair que tout couteau a une histoire qui s'enfonce loin dans le temps
et qu'il est honnète de rechercher les sources! il est dans notre nature de nous poser des
questions et de trouver des réponses à notre questionnement!
Aucun couteau ne sort du monde de Narnia  il a des influences qui marquent son Créateur
qui nous le rend avec son esthétique personnelle en plus! il paufine, améliore et nous laisse bien
souvent la bouche ouverte devant son Travail d'une beauté remarquable qui alimente nos passions
à tous pour la Coutellerie.
Je ne comprendrai jamais l'effroi créé par la vraie histoire du Laguiole, comme si celà 'cassait' ce beau
couteau alors que bien au contraire, mais bon, les gens s'accrochent à ce qu'ils ont toujours cru et c'est
une malhonnèteté intellectuelle qui caractérise tellement notre 'évangile' culturel actuel
Croire est une chose, être capable de se débarrasser de nos croyances quand les faits l'exigent, c'est
définitivement la bonne attitude! tant pis pour les grincheux statufiés, avec eux rien n'avance et c'est tout!

J'ai recherché en vain dans Google le couteau à bec de corbin dont parle Mr Lemasson, le Brioude
il n'y a rien sur ce couteau (peut être des photos dans le livre?)
http://couteaux.xooit.fr/t270-nos-couteaux-disparus.htm
Rien non plus sur le Coutelier Mas
Le Coutelier Moulin: http://www.google.be/search?hl=fr&source=hp&q=coutelier Moulin&…
Le Coutelier Glaize: http://www.google.be/search?hl=fr&q=coutelier glaize&meta=&aq=f…
Le Coutelier Cure Cadet: juste sa marque ici  http://www.reynold.ch/Couteau/couteaux_marques.html
Brigitte Liabeuf du Musée de Thiers, a écrit de nombreux ouvrages dont une Histoire du Couteau en 1995:
http://www.google.be/search?hl=fr&source=hp&q=brigitte liabeuf et c…

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Lun 29 Mar - 14:11 (2010); édité 6 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 14:13 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Grâce à Monsieur Lemasson, les pages historiques changent dans les Vérités de l'Histoire Okay  

http://morinapezenas.e-monsite.com/

Christian Lemasson, historien du Laguiole



Christian Lemasson ici à gauche à côté de Pascal Morin Artisan à Pezenas
http://couteaux.xooit.fr/t282-Pascal-Morin-a-Pezenas.htm



AVIS: toute personne intéressée par le livre de Christian Lemasson:
Histoire du Couteau de Laguiole Confused

merci de me le faire savoir par mp Smile

Admin bernie

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Sam 6 Fév - 23:57 (2016); édité 17 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 03:32 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Travail de Monsieur Lemasson concernant la famille des Couteaux à becs de Corbin et à lames bourbonnaises,
laguioles y compris jusque 1850-1860 à Laguiole et 1875-1880 à Thiers:

Synthèse: Ce qui ressort du Travail de Christian Lemasson
Les couteaux à becs de corbin sont fabriqués à St Etienne depuis le 17è siècle et diffusés par centaines de milliers
dans tout le Massif Central, l'Aveyron et l'Auvergne devenant ainsi les couteaux incontournables et omniprésents
dans le monde rural
Tous ces couteaux à becs de corbin étaient à 1 ou 2 clous, certains à mouche blocante à la façon Chatellerault
(un trou dans la mouche recevant un ergot de la lame qui se bloquait ainsi), système qui deviendra le cran forcé
vers la fin du 18è et non pas au 19è et 'inventé' par Calmels
Les couteaux de Chatellerault ont toujours gardé le système de mouche blocante qui existait depuis le 17è sur
les becs de corbin fabriqués à Saint Etienne!  http://couteaux.xooit.fr/t87-Nos-tres-beaux-Chatelleraults.htm
A retenir que le mot mouche n'a RIEN à voir avec l'insecte  c'est juste que le Coutelier qui a amélioré ce système
de blocage des lames s'appellait....Monsieur Mouche 
http://couteaux.xooit.fr/t106-Systemes-de-blocages-de-nos-lames.htm
La lame Yatagan était déjà produite à St Etienne dès le 17è mais sans avoir le nom de Yatagan! les Couteliers
Stéphanois (Saint Etienne) semblent être les premiers à avoir adopté le profil Yatagan en France pour des couteaux
fermants à lentille, Piémontais (et non à ressort) et produits en grand nombre dès le début du 17ème siècle.
Ces couteaux étaient appelés "à la siamoise"
http://couteaux.xooit.fr/t18-histoire-de-la-lame-Yatagan.htm
Concernant les couteaux à lame Yatagan du 18è siècle, on en a 2 ici:
couteau Eustache:  http://couteaux.xooit.fr/t149-le-couteau-Eustache.htm
couteau 1789 (légèrement Yatagan):  http://couteaux.xooit.fr/t24-couteaux-1789.htm
La lame Yatagan n'apparait sur le laguiole qu'entre 1850 et 1860, et à Laguiole uniquement, avec les Couteliers Moulin,
Glaize et Calmels car Thiers n'en fera quasi aucun avant 1875-1880 continuant à produire des laguioles droits à becs de
corbin et à lames bourbonnaises, les cahiers de travail des Couteliers Thiernois sont très très précis sur ce fait...
Conclusion, il va y avoir du boulot dans les parties Histoire de beaucoup de sites de coutellerie  Smile
moi-même, après avoir assimilé les découvertes de Christian Lemasson, je suis allé rectifier quelques détails dans le Forum!

Autres livres: Actuellement, il travaille à l'écriture d'un livre sur les Couteaux de Saint Etienne du 17èm au 19èm (des becs de
corbin, des Yatagans appellés 'à la siamoise', Eustaches et autres Jambettes), remise du manuscript à l'éditeur fin 2010.
http://couteaux.xooit.fr/t149-le-couteau-Eustache.htm
il parlera dans un autre livre, des couteaux oubliés, comme les couteaux fermants de Montpezat, d'Annecy, de Genolhac, les
toulousains, les murets, les albigeois, les guimguamp, les bretons, les albigeois etc 
http://couteaux.xooit.fr/t270-nos-couteaux-disparus.htm

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Sam 5 Juin - 01:44 (2010); édité 5 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
T12
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 24 Jan - 23:55 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

 superbe travail bernie Okay  et je trouve ça génial que l'Histoire de ce couteau si cher à notres Pays ne tombe pas

dans l'oubli! encore bravo pour ton travail ET BRAVO A MR LEMASSON Okay
Revenir en haut
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Lun 25 Jan - 00:15 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Ha ui T12, un immense    à Christian Lemasson qui reste le SEUL à travailler à l'exacte mémoire Historique

de nos Régionaux, ce qui comprend également bon nombre de couteaux oubliés dont Google ne parle pas....tout

simplement parce que PERSONNE n'a posté sur eux!

Monsieur Lemasson reste pour moi le SEUL qui peut remédier à cet état de chose, ou quelqu'un d'autre MAIS grâce

à l'Immense Travail de Monsieur Lemasson
http://www.aveyron.com/histoire/lemasson.html
http://www.aveyron.com/histoire/lemasson2.html
http://www.aveyron.com/histoire/lemasson3.html
http://www.acl-laguiole.fr/actualites/lemasson.html

Un immense        aussi à Pascal Morin, Tintin ici, à qui je dois la rencontre via le Net avec Christian Lemasson
et me donne la possibilité de donner ici toute la place qu'un tel Travail d'Historien mérite! Merci Pascal Smile  
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Lun 24 Jan - 18:43 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tintin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2010
Messages: 204
Localisation: Pezenas

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 21:48 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Juste un petit détail sur les becs de corbin; tu avais dit que j-j perret en etait le créateur sur un de tes messages;
je pense qu'il n'a fait que mentionner l'existence d'une forme qui existait déjà depuis le XVIIè siecle  au moins.
De plus , le bec de corbin que mentionne Perret n'a rien à voir avec ceux des couteaux du XIXè. Voici une copie de
2 pages de l'ouvrage de Perret pour que tu puisses t'en rendre compte




__________________
Rien n'est plus beau ni plus incertain que l'art par le feu (Paul Valery)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 21:53 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

uiui je sais que c'est une erreur de ma part qui m'a été indiquée par Christian, j'ai donc corrigé ça partout
mais il semble que tu ais encore trouvé cette affirmation quelque part
J'avais trouvé cette (fausse) info dans le livre de Parvulesco: Couteaux de Poche
http://couteaux.xooit.fr/t44-Couteaux-de-poche-De-CONSTANTIN-PARVULESCO.htm

à la section des Yssingeaux (en copie dans ce lien)

De plus, quand Perret dit, en parlant du 3è couteau à partir de la gauche, que la pointe de son manche
percait les poches, il ne parle que de ce couteau, mais Parvulescu en conclut que TOUS les becs de Corbin,

percent les poches!!!!!!

Concernant les becs de Corbin montrés par Perret ci-dessus, il est clair qu'ils ont évolué avec le temps Okay

si manches et lames identifient bien un corbin, les mécanismes eux ont évolué: du mécanisme à la Capucine
(2 clous) on est passé à la mouche bloquante et ensuite au cran forcé...
Moi je suis partant pour qu'on réédite tous les modèles oubliés Smile

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tintin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2010
Messages: 204
Localisation: Pezenas

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 17:02 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Autre détail aussi, Mr Mouche n'a existé que dans Peter PAN, la mouche étant une piece de metal ronde permettant
de soulever le ressort pour débloquer la lame.
Quant au cran forcé, son origine n'est pas le systeme "téton sur la lame et mouche percée" mais plutot le systeme
que j'ai dessiné en annexe: un coutelier ingénieux a transformé un défaut en qualité, pour des couteaux de taille
moyenne et d'une utilisation fréquente, un cran d'arret n'est pas utile et il demande une operation compliquée pour
l'ouvrir Un cran d'arret usé demande plus d'effort qu'un talon carré pour ouvrir le couteau, le systeme est adopté;
la mouche ne sert plus à rien, sinon pour l'esthétique.


__________________
Rien n'est plus beau ni plus incertain que l'art par le feu (Paul Valery)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 17:30 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Bon, j'aime bien le cran forcé, mais j'aime aussi le système de mouche bloquante, mouche utile elle, qu'on voit sur
nos beaux Chatelleraults, nos cracra, Mongin etc Smile

http://couteaux.xooit.fr/t87-Nos-tres-beaux-Chatelleraults.htm

http://couteaux.xooit.fr/t143-Couteaux-cracra.htm

et j'aime aussi de simples couteaux à 1 ou deux clous dits à la capucine
comme j'aime toutes les sortes de systèmes autres, biens détaillés ici
http://couteaux.xooit.fr/t106-Systemes-de-blocages-de-nos-lames.htm

Okay
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 21:34 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Excellente nouvelle

Une belle preuve que le Travail de Monsieur Lemasson est bien accepté!

Un Grand Coutelier du laguiole m'envoie ceci: 

Cher Monsieur,
Merci pour votre e-mail et bravo pour votre forum, il est très bien fait et surtout agréable à lire! 
Continuez ainsi et je vous prie de prendre connaissance du nouveau guide de l’Office de Tourisme
de Laguiole 2010....qui a bien changé son historique du couteau de Laguiole!!!!
http://www.laguiole-online.com/gastronomie/recettes.php3?id=14
Je pense que vous saurez apprécier d’autant que vous en parlez dans votre forum!

Précisions Smile
Le guide se trouve dans la colonne de gauche dans le site! utiliser les contrôles
en gras tout en haut: l'Histoire du Laguiole est en pages 16 et 17 (2 pages)

ou ici où l'on est directement dans le catalogue 2009, mais l'Histoire
du Laguiole se trouve juste en page 15 (1 page) 

http://issuu.com/stephane-s/docs/laguiole2009

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Mar 23 Mar - 22:23 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 8 276

MessagePosté le: Sam 13 Fév - 17:20 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

INFOS de Christian Lemasson:

Je suis en train de préparer la rédaction d'un ouvrage sur la coutellerie stéphanoise du 17ème au 19ème siècle
et je n'ai pas la possibilité d'ètre trop long sur ce Forum car cela me prendrait trop de temps.
J'espère que je pourrais remettre le manuscript à l'éditeur vers la fin de l'année.
Mes recherches ont commencé il y a cinq ans dans les manuscripts des archives anciennes de Saint Etienne...

Infos venant de l'intervention de Mr Lemasson ici en page 2:
http://couteaux.xooit.fr/t149-le-couteau-Eustache.htm

Autres photos du livre qui doit sortir pour Coutellia (22-23 Mai 2010)
http://metal-connexion.fr/forum/post19138.html

mon livre "Histoire du Couteau de Laguiole" sort enfin aux Editions de la Montmarie vers le 20 mai 2010 (l'époque
de Coutellia).
Le prix n'est pas encore fixé mais il devrait se situer entre 28 et 36 euros. Ce livre comprend 238 illustrations et
est le fruit de huit longues années de recherches au contact des anciennes familles de couteliers fabricants. L'histoire
est dépoussiérée notamment concernant les légendes sur l'origine de ce couteau. De nombreux documents anciens
notamment des anciens carnets de forge, des dessins manuscripts de couteaux des années 1880 réalisés par les
couteliers de laguiole, des plans de petits ateliers aujourd'hui disparus, des photos d'outillage anciens de couteliers
forgerons à Laguiole, des photos d'ouvriers couteliers provenant de archives de familles coutelières et bien sur une
riche retrospective en photos de couteaux laguioles depuis l'origine jusqu'aux magnifiques couteaux d'art viennent
enrichir le texte. Le livre fourmille d'anecdotes de la vie coutelière des fabricants anciens du laguiole récoltées auprès
des familles coutelières qui viennent renforcer le coté humain, car derrière les couteaux, il y a toujours de l'humain.

 
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=U9AL0p8t-Ww
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8


Dernière édition par Admin Bernie le Dim 3 Juin - 11:50 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
couteaufan


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2009
Messages: 66
Localisation: Saint Memmie

MessagePosté le: Dim 4 Avr - 10:17 (2010)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Bernie
Tu as une idée du prix de vente de ce livre de M/Lemasson ?
Passe moi un mel sur ma BAL du boulot!
Amitié et joyeuses Pâques!
__________________
Science sans conscience n'est que ruine de l'âme
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:58 (2016)    Sujet du message: Histoire du Couteau de Laguiole

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 39, 10, 11  >
Page 1 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com