Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum Couteaux des Gaules et d'Ailleurs
les couteaux Régionaux des Gaules et d'Ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un Soldat de Verdun retrouvé et identifié 100 ans après

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Autres que les couteaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 218

MessagePosté le: Dim 12 Nov - 22:29 (2017)    Sujet du message: Un Soldat de Verdun retrouvé et identifié 100 ans après

PublicitéSupprimer les publicités ?
Un Soldat de Verdun retrouvé et identifié 100 ans après par son adn

Il reste encore 80.000 soldats dans les terres de Verdun...

https://lc.cx/fqvb

Un poilu a été identifié grâce à son ADN
Son visage a été reconstitué en 3D. 
On estime à environ 80.000 le nombre de disparus toujours enfouis
dans les terres de Verdun 
Ses obsèques sont prévues en février 2018. Soit plus d’un siècle après
sa disparition. Le sergent Claude Fournier, tombé le 4 août 1916 sur le
champ de bataille de Verdun pendant la Première guerre mondiale, a
été identifié début novembre après un an et demi d’intenses recherches
«Une disparition, même cent ans après, rend le deuil impossible pour les
proches et leurs descendants. Redonner une identité à ces disparus, c’est
non seulement un hommage, mais également une manière de tourner la
page», assure Tania Delabarde, anthropologue judiciaire à l’Institut médico-
légal de Paris, qui a travaillé sur l’identification
Tout démarre le 6 mai 2015 lorsque des travaux de rénovation sont en cours
sur le parking du mémorial de Verdun. Des ouvriers exhument, à deux mètres
sous terre, dans une épaisse couche de glaise, trois squelettes complets
A quelques mètres à peine, des baïonnettes Rosalie, des godillots et casques,
des balles de fusil et même une fiole en verre d’alcool de menthe Ricqlès,
distribuée aux soldats de la Grande guerre pour se «donner du courage» sont
découvertes. Assurément, les trois dépouilles font partie des 300.000 soldats 
160.000 Français et 140.000 Allemands à avoir perdu la vie au cours de cette
terrible boucherie que fut la bataille de Verdun
« Des ossements émergent très régulièrement de la terre, mais ils sont tous
généralement épars, on ne retrouve souvent qu'un os ou deux, très rarement
un squelette entier», explique Bruno Frémont, médecin légiste, passionné
d’Histoire, qui a supervisé les recherches...



Claude Fournier est le 2e en partant de la gauche au premier rang. Cette photo
est la seule de Claude Fournier, retrouvé dans la malle d'une lointaine aïeule...

 

L’homme ci-dessus est un fin connaisseur des lieux, il est appelé à chaque fois que le sol de Verdun rend
des cadavres. Avec l’aide des ouvriers, il fouille pendant des heures les lieux à la recherche des plaques
militaires. Mais la terre déplacée a servi à reboucher des trous à l’autre bout du site. Tous sont passés au
peigne fin et c’est finalement à 200 mètres des corps qu’une plaque est retrouvée: «Claude Fournier 1900»,
peut-on lire sur une face, «Mâcon», sur l'autre. La plaque correspond-elle à l’un des trois corps? Si oui,
auquel des trois? «Il y avait une véritable incertitude car il y a beaucoup de mouvements à l’intérieur de la
terre, précise Tania Delabarde. Des objets peuvent se retrouver à côté de soldats sans qu’il n’y ait aucun lien»

 

Bruno Frémont commence par retrouver la fiche militaire de ce sergent du 134e régiment. Il est né le
27 Novembre 1880 à Colombier-en-Brionnais, en Saône-et-Loire. Le document indique simplement qu’il
a été «tué à l’ennemi» le 4 Août 1916. La date de naissance est un premier indice: selon les premières
analyses, deux des soldats sont âgés d’une vingtaine d’années à peine. Un troisième, en revanche,
présente la masse osseuse et la dentition d’une personne d’une petite quarantaine d’années
Mais impossible scientifiquement d’affirmer que ce squelette est bien celui de Claude Fournier
L’enquête rebondit à 400 km de là, lorsque Jean-Paul Malatier, maire de la petite commune de Colombier
-en-Brionnais, découvre dans le Journal de Saône-et-Loire un article sur les recherches. Le nom de Claude
Fournier ne lui est pas étranger. Et pour cause: il est inscrit sur le monument au mort de la commune!!!!!!
Mais plus personne dans le village ne porte ce nom ni se souvient d’une famille Fournier
Avec l’aide d’un chercheur, l’édile se rend compte que la famille a quitté le village avant même la guerre
de 14-18 pour s’établir près de Lyon. Ils parviennent ensuite à retrouver le petit-fils de Claude Fournier,
Robert Allard, 75 ans, résidant à Cannes. Le test ADN, réalisé avec l’accord du ministère de la Défense,
est formel: il existe bien un lien de parenté entre Claude Fournier et Robert Allard «Quand je l’ai appelé
pour lui annoncer cette nouvelle, il était extrêmement ému. C’est comme s’il faisait le deuil que sa mère
n’a pas pu faire», se souvient Bruno Frémont. Cette dernière n’avait que six ans quand son père est tombé
au champ de bataille...




La bouteille de Ricqlès à moitié pleine. Les soldats buvaient cet alcool de menthe avant d'aller au champ de bataille...

La recherche d’identité de ce poilu ne s’arrête pas à son nom, les experts veulent également lui redonner un visage
Les seules photos et lettres dont disposaient Robert Allard ont été perdues lors d’une inondation. Une photo, celle
qui illustre ce papier, a été retrouvée dans la malle d’une aïeule éloignée mais si le nom de «Claude Fournier»
figure au dos, impossible de savoir où il se trouve sur le cliché
L’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), procède alors, avec l’accord du procureur
de la République, à une reconstitution faciale. 78 points «repères» sont relevés pour représenter en 3D son visage
Les résultats sont bluffants. Claude Fournier, le visage carré, le nez légèrement épaté, yeux bleus et cheveux blond,
semble plus vrai que nature sur la reconstitution. «On retrouve dans l’ADN des traits phénotypiques qui permettent
de connaître la couleur des yeux, de peau, des yeux…», précise Tania Delabarde
L’ADN avait déjà servi à identifier des résistants disparus en 1944, mais c’est la première fois que cette technique
est utilisée pour un soldat de la Première guerre mondiale. Mais la tâche semble encore immense: on estime à
80.000 le nombre de disparus dont les ossements sont ensevelis sous le champ de bataille de Verdun...

Hommage au Poilu de la Grande Guerre CLAUDE FOURNIER de Macon (1880-1916)
Mort à Verdun le 4 Août 1916...




__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys


Dernière édition par Admin Bernie le Dim 12 Nov - 23:17 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 218

MessagePosté le: Dim 12 Nov - 23:05 (2017)    Sujet du message: Un Soldat de Verdun retrouvé et identifié 100 ans après


                                      
Alors qu'en France l'âge moyen des soldats était de 20 ans, il était courant chez les Allemands
de trouver des citoyens plus jeunes. Ici ce soldat ne semble pas avoir 18 ans...

Voir aussi LE BARON ROUGE:  http://couteaux.clicforum.com/t646-Le-Baron-Rouge-1892-1918.htm
A lire aussi 'A L'OUEST RIEN DE NOUVEAU', un des meilleurs (LE Meilleur pour moi) livre écrit sur la vie
au quotidien de jeunes Allemands de 18 ans, tous de la même classe dans la même école, sur le Front
de 14-18 en Belgique le long de l'Yser...
'À l'Ouest, rien de nouveau' (en allemand Im Westen nichts Neues) est un roman écrit en 1929 par
Erich Maria Remarque

https://www.youtube.com/watch?v=bHpGQFjO03M

https://www.youtube.com/watch?v=0ncSTCXTsCg
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys


Dernière édition par Admin Bernie le Dim 12 Nov - 23:25 (2017); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 218

MessagePosté le: Dim 12 Nov - 23:14 (2017)    Sujet du message: Un Soldat de Verdun retrouvé et identifié 100 ans après

A voir aussi ces connards des gauches qui insultent nos Soldats morts aux combats

http://couteaux.clicforum.com/t1298-Et-maintenant-un-Historien-insulte-nos-…
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 218

MessagePosté le: Lun 20 Nov - 01:41 (2017)    Sujet du message: Un Soldat de Verdun retrouvé et identifié 100 ans après

Histoire de la Bataille de Verdun du 21 Février au 19 Décembre 1916

https://www.youtube.com/watch?v=ioCQ4WS_Dbk

https://www.youtube.com/watch?v=pOHX343mrHQ

https://www.youtube.com/watch?v=GnnAC0yPaXI

https://www.youtube.com/watch?v=AvGO_gBVGUE

https://www.youtube.com/watch?v=EP233Zt7Kw4

https://www.youtube.com/watch?v=w5Ntgk04Fc0

https://www.youtube.com/watch?v=Ul0ONHQrfeo

https://www.youtube.com/watch?v=_FyQmNPTcF8

https://www.youtube.com/watch?v=LxlbGdov1vE

La bataille de Verdun est une bataille qui eut lieu du 21 février au 19 décembre 1916 dans
la région de Verdun en Lorraine, durant la Première Guerre mondiale. Elle oppose les armées
française et allemande
Conçue par le général Erich von Falkenhayn, commandant en chef de l'Armée allemande, d'après
la version qu'il en donne dans ses Mémoires, comme une bataille d'attrition pour «saigner à blanc
l'Armée française» sous un déluge d'obus dans un rapport de pertes de un pour deux, elle se révèle
en fait presque aussi coûteuse pour l'attaquant : elle fait plus de 700 000 pertes (morts, disparus ou
blessés), 362.000 soldats français et 337.000 allemands, une moyenne de 70.000 victimes pour chacun
des dix mois de la bataille. On peut noter que selon les travaux historiques récents, notamment ceux de
l'historien allemand Holger Afflerbach (de), l'objectif allemand était plus simplement de prendre le saillant
de Verdun, la version d'une bataille d'attrition étant une justification inventée après coup par Falkenhayn
pour masquer son échec...

Parallèlement, de juillet à novembre, l'Armée britannique ainsi que l'Armée française sont engagées dans
la bataille de la Somme, encore plus sanglante. De plus, du 4 juin au 20 septembre, l'Armée russe est
engagée dans l'offensive Broussilov, la plus grande offensive sur le front de l'Est de l'Armée russe de toute
la guerre : elle contraint l'État-Major allemand à retirer des divisions sur le front de l'Ouest pour les envoyer
à l'Est, ce qui contribue à alléger une partie de la pression allemande sur Verdun
Alors que, côté allemand, ce sont pour l'essentiel les mêmes corps d'armée qui livrent toute la bataille,
l'Armée française fait passer à Verdun, par rotation, 70% de ses Poilus, ce qui contribua à l'importance
symbolique de cette bataille et à la renommée du général Pétain qui en commanda la première partie.
C'est au général Nivelle que revint le mérite de l'enrayement définitif de l'offensive allemande
(juin - juillet 1916), puis de la reconquête du terrain perdu entre octobre et novembre 1916 avec la
récupération du fort de Douaumont, aidé en cela par son subordonné le général Mangin. Elle se termine
par un retour à la situation antérieure. Bien que cette bataille soit non décisive, sans conséquences
stratégiques, militaires et politiques notables, la mémoire collective en a tôt fait une victoire défensive
de l'Armée française, jugée a posteriori par les Allemands comme de même nature que la victoire de
l'Armée rouge dans la bataille de Stalingrad...

C'est une des plus longues et des plus dévastatrices batailles de la Première Guerre mondiale, ce qui a
donné lieu au mythe de Verdun, la « mère des batailles » qui apparaît comme le lieu d’une des batailles
les plus inhumaines auxquelles l’humain se soit livré : l'artillerie y cause 80% des pertes. Le discours
mémoriel typique dresse le portrait de soldats dont le rôle y consiste surtout à survivre – et mourir –
dans les pires conditions sur un terrain transformé en enfer, tout cela pour un résultat militaire nul, ce
qui en fait le symbole de futilité de toute guerre industrielle...
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:20 (2017)    Sujet du message: Un Soldat de Verdun retrouvé et identifié 100 ans après

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Autres que les couteaux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com