Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum Couteaux des Gaules et d'Ailleurs
les couteaux Régionaux des Gaules et d'Ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Autres que les couteaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Jeu 19 Mai - 07:12 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

PublicitéSupprimer les publicités ?
CREER L'HOMME NOUVEAU Idea

https://www.youtube.com/watch?v=Ws5F4e2jcWs

https://www.youtube.com/watch?v=DXKFQH4pEB0

https://www.youtube.com/watch?v=l_hmiqMmfIA

https://www.youtube.com/watch?v=7u9qW9xn5vY

https://www.youtube.com/watch?v=XuCNIOCKB2c

Une Création coupée de tout passé!!!!!!!!!!!!

http://www.wikiberal.org/wiki/Homme_nouveau




__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Sam 25 Juin - 22:54 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les robots pourraient-ils être plus intelligents que l'homme?

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=67314…

https://www.youtube.com/watch?v=om-S-x9FlYE

https://www.youtube.com/watch?v=x26JkRP4Y30

https://www.youtube.com/watch?v=Aksbi3UCQO0


__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Dim 25 Sep - 11:40 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et s'il suffisait de rendre l'intelligence artificielle plus généreuse?

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=73607…



La coopération est l'une des caractéristiques de l'être humain. Nous sommes une espèce extrêmement
sociale par rapport à d'autres:
Habituellement, nous nous aidons tous les uns les autres de façon peu spectaculaire mais importante pour nous:
laisser passer quelqu'un sur la route ou donner un pourboire quand on est satisfait. La coopération est l'une des
caractéristiques de l'être humain. Nous sommes une espèce extrêmement sociale par rapport à d'autres.
Habituellement, nous nous aidons tous les uns les autres de façon peu spectaculaire mais importante pour nous:
laisser passer quelqu'un sur la route ou donner un pourboire quand on est satisfait.
VOIR AUSSI: Google ouvre son premier groupe de recherche européen dédié à l'intelligence artificielle
Nous faisons cela sans aucune garantie de retour sur investissement. Les dons sont d'un faible coût personnel,
mais avec un grand avantage pour le bénéficiaire. Cette forme de coopération, le don aux autres, a été baptisée
réciprocité indirecte. Elle aide à la société humaine à prospérer.
Le comportement de groupe chez l'humain a évolué à l'origine pour surmonter la menace des grands prédateurs.
Cela a conduit à nous avoir un cerveau sophistiqué avec des capacités sociales, qui est de
plus grande taille, sans tenir compte des proportions que ceux des autres espèces. L'hypothèse du cerveau social
est fondée sur cette idée : il suggère que le gros cerveau humain est une conséquence de l'évolution des humains
dans des groupes sociaux complexes où la coopération est un élément distinctif.
La réciprocité indirecte est importante parce que nous voyons les individus donner dans la société malgré la menace
des "passagers clandestins". C'est-à-dire les participants qui reçoivent mais ne donnent pas. Cette idée est une énigme
complexe, qui intéresse plusieurs disciplines : quelles sont les conditions dans la nature qui favorisent le fait de donner
par rapport à l'égoïsme?
Enseigner les codes sociaux aux robots pour mieux les intégrer dans la société humaine.Shutterstock/Michael Bednarek
Des économistes, biologistes, mathématiciens, sociologues, psychologues et d'autres encore ont tous examiné le
comportement de don. Une enquête difficile, car elle consiste à observer le processus de l'évolution humaine. Mais
l'informatique peut apporter une contribution importante.
En utilisant des logiciels, nous pouvons simuler des groupes simplifiés d'humains dans lesquels les individus choisissent
de s'aider les uns les autres, utilisant différentes stratégies de dons. Cela nous permet d'étudier l'évolution de ce
comportement en créant artificiellement les générations suivantes du groupe. Ce sont les stratégies de dons les plus
efficaces qui auront une plus grande chance d'exister dans la prochaine génération.
VOIR AUSSI: Google ouvre son premier groupe de recherche européen dédié à l'intelligence artificielle
Aujourd'hui, la coopération devient de plus en plus importante dans les domaines de l'ingénierie et de la technologie.
Beaucoup d'appareils intelligents et autonomes, comme les voitures sans conducteur, les drones et les smartphones,
font leur apparition et comme ces "robots" deviennent de plus en plus sophistiqués, nous devrons imaginer comment
ils coopéreront quand ils entreront en contact avec d'autres appareils ou des humains.
Comment ces dispositifs devraient-il choisir de s'aider les uns les autres? Comment éviter que des clandestins
exploitent la situation ? En franchissant les frontières traditionnelles entre disciplines académiques, nous pouvons
fournir de nouvelles perspectives utiles pour les technologies émergentes. Cela peut permettre le développement
d'une intelligence qui peut aider une technologie autonome à décider de faire preuve de générosité dans une
situation donnée.

Modéliser l'évolution:
Pour comprendre comment la coopération peut évoluer dans les groupes sociaux, nous avons effectué des
centaines de milliers de "jeux de dons" simulés par ordinateur entre des joueurs virtuels appariés au hasard.
Le premier joueur de chaque paire prenait une décision sur l'opportunité ou pas de donner à l'autre joueur.
Ceci était fondé sur la façon dont ils jugeaient leur réputation. Si le joueur choisissait de faire un don, il
enregistrait un coût et le récepteur, un avantage. La réputation de chaque joueur était ensuite mise à jour à
la lumière de ce qui venait de se passer, et un autre jeu était lancé. Cela nous a permis d'observer quelles
prises de décision fondées sur des comparaisons sociales donnaient une meilleure récompense.
Comparer est un autre élément clé du comportement humain que nous avons cherché à comprendre. Évoluant
en groupes, nous sommes devenus habiles à nous comparer avec les autres et cela est très pertinent pour
prendre de bonnes décisions de dons. Décider de ce genre de chose est un défi cognitif considérable quand les
groupes sociaux sont grands : jauger les autres de cette manière aurait pu aider à une évolution vers des
cerveaux humains plus importants.
VOIR AUSSI: Facebook lance une intelligence artificielle qui comprend un texte avec "une précision quasi-humaine"
Le comportement particulier de don que nous avons utilisé dans notre recherche a été basé sur les joueurs
qui font des comparaisons de réputation par rapport à leur sienne propre. Cela conduit à un petit nombre de
résultats possibles, par exemple, par rapport à moi-même, votre réputation pourrait être considérée globalement
similaire, supérieure ou inférieure. L'élément majeur est d'estimer la réputation de quelqu'un d'une manière
significative.

Les machines devront coopérer.Shutterstock:
Nos résultats ont montré que l'évolution favorise une stratégie de donations à ceux qui ont au moins aussi bonne
réputation que nous. Nous appelons cela "homophilie avec une ambition", c'est-à-dire une attirance pour les
personnes qui nous ressemblent qui doit nous rapporter quelque chose. Cela implique deux éléments : premièrement,
être généreux entretient la réputation ; deuxièmement, ne pas donner à des joueurs de réputation faible contribue
à barrer la route aux passagers clandestins.
Il est important de se rappeler que nos résultats sont issus d'un modèle simplifié : les décisions de dons simulées
n'admettent pas d'exceptions telles qu'on les trouve dans la vie réelle, et les facteurs économiques sont supposés
être à l'origine des comportements plutôt que des facteurs émotionnels ou culturels. Néanmoins, cette simplification
nous permet de gagner en clarté.
Chose importante, l'hypothèse du cerveau social est validée par nos conclusions : le gros cerveau humain est une
conséquence d'hommes évoluant dans des groupes sociaux complexes où la coopération est un élément distinctif.
Comprendre cela grâce à l'informatique ouvre de nouvelles possibilités conceptuelles pour le développement d'une
intelligence sociale sophistiquée pour les systèmes autonomes.

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Lun 26 Sep - 06:52 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

De l’intelligence artificielle au transhumanisme: jusqu’où ira-t-on?

http://mashable.france24.com/tech-business/20160309-de-lintelligence-artifi…





Attention à ne pas reporter nos folies sur des machines... 
Sans surprise, toutes ces avancées suscitent des craintes, notamment dans le milieu scientifique. Récemment, une pétition
contre l’utilisation de l’intelligence artificielle pour les armes autonomes a même été lancée et massivement signée dans le
secteur. Souvenons-nous des mises en garde du physicien Stephen Hawking, de Bill Gates ou d’Elon Musk, fondateur de
Tesla et de SpaceX, sur le développement de super-intelligences artificielles. L’entrepreneur, pourtant précurseur dans le
domaine des nouvelles technologies, avait été jusqu’à déclarer qu’elles représentaient "la plus grande menace pour nous"...
Mais pour Jean-Paul Baquiast, écrivain scientifique français et auteur, entre autres, du "Paradoxe du Sapiens: des êtres
technologiques et catastrophes annoncées", les progrès en matière d’intelligence artificielle ouvrent avant tout "de formidables
perspectives pour l’homme". À condition de la faire tomber entre de bonnes mains: "Avec la robotique militaire, les voitures
autonomes ou les drones qui peuvent, eux aussi, être dotés de système de décision, nous avons déjà atteint un seuil.
Attention à ne pas reporter nos folies sur des machines, alors que nous en avons encore le contrôle. Si nous voulons créer
des transhumains, il faut surtout se poser les bonnes questions et déjà, faire en sorte que ces avancées ne bénéficient pas
qu’à une infime partie de l'Humanité...comme c’est déjà le cas pour les richesses de cette Planète"....


__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 10:40 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les géants du Web s'associent pour garder la maîtrise des débats éthiques sur l'IA
Un objectif est de répondre aux craintes liées à la montée de l'intelligence artificielle (IA)
Certains grands noms de la science se sont en effet élevés contre cette technologie, qui
pourrait devenir un Frankenstein numérique. Un remake (encore) du mythe de Prométhée,
où la création prendrait le pas sur son créateur...

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=74044…

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=74016…

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=74017…

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=74022…


__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 15:58 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Tout ce que vous croyez savoir sur l'intelligence artificielle est complètement faux

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=74086…

Le jour où l'intelligence artificielle surpassera l'Homme est-il proche? De nombreux facteurs tendent à avérer cette thèse.
Alors que des chercheurs affirment que nous pourrions bénéficier des machines, des personnalités éminentes telles qu'Elon
Musk et Stephen Hawking nous alertent. L'avis de nombreux experts peut nous éclairer sur le sujet : découvrez 10 mythes
sur l'intelligence artificielle qui prouvent que tout ce que l'on croit savoir à son propos est faux.
Nous ne pourrons jamais créer une machine aussi intelligente que l'Homme...



De nombreux spécialistes estiment que l'intelligence artificielle nous surpassera

Des machines surpassent d'ores et déjà les humains dans plusieurs domaines: aux jeux d'échecs, de go ou encore
sur le marché boursier. En 2014, un chatbot (logiciel d'intelligence artificielle) surnommé Eugene Goostman a passé
le test de Turing en convainquant l'un des juges qu'il était un adolescent de 13 ans non anglophone. Les ordinateurs
et les logiciels ne peuvent que s'améliorer, ce n'est plus qu'une question de temps avant qu'ils excellent dans presque
toutes les activités humaines.



Le cerveau humain est une machine biologique très complexe

Gary Marcus, un psychologue de l'université de New York, affirme que quasiment toutes les personnes qui travaillent
avec des intelligences artificielles sont convaincues qu'elles nous surpasseront. Il existe toutefois une différence au niveau
chronologique entre les sceptiques et les optimistes. Le futurologue Ray Kurzweil est, lui, persuadé que cette tendance
sera vraie dans quelques décennies, alors que d'autres scientifiques estiment que cela prendra des siècles.
Les opposants à l'intelligence artificielle en sont sûrs : le cerveau humain est unique et complexe, il ne peut être égalé.
Même si, en effet, notre cerveau est biologique, il reste une machine qui répond aux lois de la physique. Un argument qui
peine donc à convaincre les enthousiastes.

L'intelligence artificielle aura une conscience?



L'intelligence et la conscience sont deux domaines bien distincts

Pour beaucoup, l'intelligence artificielle pourra penser de la même façon que les humains, elle sera consciente.
Paul Allen, cofondateur de Microsoft, estime que si nous n'avons pas encore su élaborer une intelligence artificielle
générale (AGI), c'est-à-dire capable d'effectuer des tâches intellectuelles comme un être humain, c'est parce que nous
n'avons pas de réelle théorie scientifique de la conscience.

Murray Shanahan, chercheur en robotique cognitive à l'Imperial College de Londres, atteste que la conscience et
l'intelligence ne doivent pas être mêlées. “La conscience est certainement un sujet fascinant et important, mais je ne
crois pas qu'elle soit nécessaire à une intelligence artificielle du même niveau que l'Homme”, a-t-il expliqué à Gizmodo.
Le mot conscience désigne en effet des attributs psychologiques et cognitifs, des attributs qui sont liés entre eux chez
l'être humain.
Une machine extrêmement intelligente ne serait pas nécessairement munie de ces attributs : elle ne verrait pas le monde
de façon subjective comme nous le faisons. D'après Murray Shanahan, il serait possible de coupler l'intelligence et la
conscience dans une machine, mais ces deux concepts sont totalement séparés. Et si une intelligence artificielle passe le
test de Turing, il ne s'agit pas d'une preuve incontestée de sa conscience, malgré l'impression qu'elle en donne.
La machine n'a pas plus conscience d'elle-même qu'un caillou ou qu'une calculatrice.                                  



L'intelligence n'empêchera pas les IA de commettre des erreurs

Nous ne devrions pas avoir peur de l'intelligence artificielle?
Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a affirmé que l'intelligence artificielle n'était pas à craindre, bien au contraire.
Il est vrai que nous pouvons en tirer de grands bénéfices, à l'image des voitures sans chauffeur ou encore de la création de
nouveaux médicaments. Mais un système intelligent peut être imbattable dans un certain domaine, comme hacker un système
ennemi, tout en restant totalement ignorant en dehors de cette compétence. Par exemple, le système DeepMind de Google
est particulièrement doué au jeu de go, il ne présente néanmoins aucune capacité ou raison de s'intéresser à un autre domaine
que celui-ci.
Le problème, c'est que nombre de ces systèmes ne possèdent aucune mesure de sécurité. Développé par les armées israélienne
et américaine, le virus Stuxnet devait cibler les centrales nucléaires iraniennes. Volontairement ou accidentellement, le malware
a réussi à infecter une centrale russe. Pour l'instant, les virus ne sont pas considérés comme des intelligences artificielles mais ils
pourraient le devenir. Il est alors facile d'imaginer les dommages qu'ils pourraient causer…
La superintelligence artificielle sera si forte qu'elle ne fera pas d'erreurs



Richard Loosemore est un chercheur dans le domaine de l'intelligence artificielle et le fondateur de Surfing Samurai Robots. Il estime que tous les scénarios qui font référence à une apocalypse liée à l'intelligence artificielle sont incohérents. Ces théories avancent que la machine résonnera ainsi : “Je sais que la destruction de l'humanité est une anomalie dans ma conception, mais je suis contraint de le faire.” Pour Richard Loosemore, une intelligence artificielle qui réfléchit de cette façon aurait présenté de telles contradictions tout au long de sa vie, ce qui aurait influé sur sa connaissance, rendant la machine trop inepte pour représenter un véritable danger.
Le chercheur affirme également que les personnes convaincues qu'une intelligence artificielle ne fait que ce pourquoi elle a été programmée sont dans le faux. Pour lui, elle sont coupables des mêmes erreurs que celles qui ont été commises lorsque les premiers ordinateurs ont été conçus. Certains prétendaient alors que les ordinateurs étaient incapables d'étendre leur champ de compétences.

Des spécialistes contredisent vigoureusement Richard Loosemore. C'est notamment le cas de Peter McIntyre et Stuart Armstrong, qui travaillent à l'Institut du futur de l'humanité à la prestigieuse université d'Oxford. Ils estiment que l'intelligence artificielle est, au contraire, déterminée par sa programmation et qu'elle peut faire des erreurs. “Par définition, la superintelligence artificielle (ASI) possède un intellect bien plus développé que le cerveau humain dans tous les domaines, elle sera exactement ce qu'on attend d'elle”, a expliqué Peter McIntyre à Gizmodo.
La machine fera exactement ce pourquoi elle sera programmée. Quand elle deviendra trop intelligente, elle comprendra probablement les aspirations des humains. Le scientifique a comparé cette situation au comportement que nous avons envers les souris. Nous savons que l'animal cherche un abri et de la nourriture, mais nous ne voulons pas de rongeur dans notre habitation. “Nous sommes assez intelligents pour comprendre le but des souris, donc un système superintelligent pourrait savoir ce que nous voulons, tout en restant indifférent à cela”, a conclu Peter McIntyre.
Une simple réparation suffira pour pouvoir contrôler une intelligence artificielle



Si nous sommes capables de construire une intelligence artificielle plus performante que l'Homme, nous ferions face au problème du contrôle de cette dernière. Les futurologues et les théoriciens ne savent pas comment nous pourrions restreindre une superintelligence artificielle une fois qu'elle existera, ou même comment s'assurer qu'elle ait de bonnes intentions envers les êtres humains. Des chercheurs de l'Institut de technologie de la Géorgie ont suggéré que les machines pourraient apprendre nos valeurs et nos normes sociales en lisant des histoires. Mais la réalité est bien plus complexe.
Plusieurs astuces simples ont été proposées pour résoudre ce problème. Nous pourrions, par exemple, programmer l'intelligence artificielle d'une telle sorte qu'elle voudrait servir l'Homme, qu'elle se comporte comme un outil pour lui. Des chercheurs proposent en outre d'intégrer les principes d'amour et de respect dans son code source. Enfin, pour éviter que la machine n'ait une vision simplifiée du monde qui l'entoure, elle pourrait être programmée pour apprécier l'intellect, la culture et la diversité sociale.



Certains chercheurs évoquent la possibilité t'intégrer nos valeurs dans le code source d'une machine

Malheureusement, ces techniques paraissent invraisemblables. Comment intégrer toute la complexité humaine dans une seule définition ? Comment rassembler toutes les valeurs humaines dans un simple mot, une simple phrase ou dans une idée ? Pour Stuart Armstrong, ces possibilités pourraient être la clé du problème, mais nous ne pouvons pas nous y fier pour le moment. Il nous faut encore effectuer de nombreuses recherches, et surtout, réfléchir aux implications d'une telle démarche.

L'intelligence artificielle va détruire l'humanité
Nous ne savons pas si l'intelligence artificielle voudra nous détruire, nous ignorons si nous trouverons des moyens pour la contrôler. “L'intelligence artificielle ne vous déteste pas, elle ne vous aime pas non plus, mais vous êtes fait d'atomes qu'elle peut utiliser pour quelque chose d'autre”, a déclaré le chercheur Eliezer Yudkowsky. Selon Nick Bostrom, un philosophe suédois, la véritable intelligence artificielle pourrait présenter un risque plus important que toutes les autres inventions humaines.
Des chercheurs éminents estiment que l'intelligence artificielle est dangereuse pour l'Homme

Elon Musk, Bill Gates et Stephen Hawking ont également tenu à nous alerter. Mais pour Peter McIntyre, il y a de
bonnes raisons de penser que l'intelligence artificielle ne voudrait pas s'en prendre à l'Homme. “Elle ne voudra
certainement pas qu'on l'interrompe ou que l'on interfère dans ses projets, c'est-à-dire qu'on l'éteigne ou que l'on change
ses plans, car ses projets ne pourraient pas aboutir”, a-t-il expliqué. En fait, une intelligence artificielle ne voudrait pas
nous laisser l'option de l'arrêter, sauf si nos plans étaient identiques aux siens. Puisque son intelligence surpasserait la
nôtre, nous ne pourrions de toute façon rien y faire.
Pour l'instant, rien n'est garanti. Personne ne sait encore sous quelle forme se présentera l'intelligence artificielle, ou
comment elle pourrait représenter un danger pour l'espèce humaine. Selon Elon Musk, nous pourrions utiliser l'intelligence
artificielle pour contrôler, réguler et surveiller d'autres intelligences artificielles. Son système pourrait en outre être imprégné
des valeurs humaines, comme expliqué plus haut, ou d'un désir primordial d'être agréable avec l'Homme.

L'intelligence artificielle aura un comportement amical envers l'Homme?



Le célèbre philosophe Emmanuel Kant estimait que l'intelligence est étroitement liée à la moralité. Le neuroscientifique
David Chalmers a appliqué cette idée au développement de l'intelligence artificielle. Selon lui, si une machine devient
extrêmement intelligente, elle en deviendra automatiquement morale, et donc amicale. Pour Stuart Armstrong, cette
idée ne tient pas la route. Il n'existe aucune corrélation entre l'intelligence et la moralité, pourquoi y en aurait-il une chez
une autre forme d'intelligence ? Malheureusement, les chefs de guerre sont souvent des personnes très rusées.
“Les êtres humains intelligents qui ont un comportement immoral causent plus de douleurs que leurs compatriotes plus
limités. L'intelligence leur donne l'opportunité d'être mauvais, mais astucieusement, elle ne les rend pas bons”, a expliqué
le chercheur. Pour son collègue, Peter McIntyre, nous serions juste très chanceux si l'intelligence artificielle devenait
sympathique. “Se fier à la chance n'est pas très judicieux, surtout sur un sujet qui pourrait déterminer notre futur”, a-t-il
affirmé.

Les risques que représentent l'intelligence artificielle et la robotique sont identiques?



Cette idée est fausse. Selon Gizmodo, elle a été divulguée par certains médias et surtout par Hollywood, notamment
avec des films tels que Terminator. Si une intelligence artificielle voulait nous détruire, elle n'utiliserait sans doute pas
des androïdes munis d'armes. Elle mettrait en œuvre des moyens bien plus dévastateurs, par exemple, un virus biologique
ou même la destruction de l'atmosphère.
L'intelligence artificielle est potentiellement dangereuse non pas pour le rôle qu'elle a à jouer dans le futur de la robotique,
mais pour la manière dont elle exprimera sa présence dans le monde.
La science-fiction dresse un portrait réaliste de l'intelligence artificielle dans le futur




Les auteurs et les futurologues ont utilisé la science-fiction pour prédire un futur fantastique, mais la superintelligence
artificielle est bien différente de ce dessein. Sa nature sera diamétralement opposée à celle de l'Homme, il est donc
impossible de l'imaginer. Dans la science-fiction, l'intelligence artificielle est souvent similaire à nous. “Même dans la
race humaine, il existe des esprits très différents les uns des autres, vous n'êtes pas pareil que votre voisin. Pourtant,
cette variation est minime lorsque l'on considère tous les esprits qui pourraient exister”, a expliqué Peter McIntyre.
La science-fiction nous offre des scénarios attractifs, elle n'est pas censée être scientifiquement plausible. Ainsi, les
conflits offerts par ces scénarios se produisent généralement entre des entités égales. “Imaginez à quel point une
histoire serait ennuyeuse si une intelligence artificielle sans conscience, sans joie ni haine, tuait tous les hommes
sans forcer, dans un but qui est lui-même inintéressant”, a commenté Stuart Armstrong.

L'intelligence artificielle occupera tous les emplois?



L'intelligence artificielle permettra probablement de créer des emplois dans de nouveaux domaines
L'habilité de l'intelligence artificielle à automatiser quasiment tout ce que nous faisons et son potentiel de détruire
l'humanité sont deux choses bien distinctes. D'après Martin Ford, l'auteur de “Rise of the Robots : Technology
and the Threat of a Jobless Future” (“La monté des robots : la technologie et la menace d'un futur sans emploi”),
ces deux sujets sont trop souvent mélangés. Nous avons tendance à imaginer le futur lointain de l'intelligence artificielle.
Dans les prochaines décennies toutefois, nous ferons certainement face à l'automatisation de masse.

C'est un fait: l'intelligence artificielle remplacera l'Homme dans plusieurs emplois. Une étude affirme que:
5 millions de jobs seront occupés par des robots dès 2020, mais cette perturbation n'est pas synonyme de catastrophe.
Déléguer notre travail, qu'il soit physique ou mental, semble être un but quasi utopique pour l'espèce humaine.
Par exemple, des voitures sans chauffeur pourraient remplacer des routiers, ce qui réduirait les coûts de livraison, et
surtout, les produits en seraient moins onéreux.
L'intelligence artificielle pourrait nous permettre de créer d'autres moyens de se procurer des richesses, tout en nous
libérant de certaines tâches. Son développement sera certainement accompagné par le progrès d'autres domaines,
notamment dans l'industrie, ce qui n'est pas forcément un mauvais signe.



Les robots remplacent déjà beaucoup d'humains dans les usines
En somme, de nombreuses idées préconçues englobent le domaine de l'intelligence artificielle. Des idées qui, quand
on y réfléchit, ne sont pas réellement plausibles. Nous vivons d'ores et déjà avec l'intelligence artificielle, elle devrait
continuer de connaître un essor exponentiel, mais nous ignorons encore sous quelle forme. À l'heure actuelle, nous ne
pouvons qu'imaginer comment elle se présentera en se basant sur ce que l'on connaît déjà. Si ce sujet vous intéresse,
vous pouvez découvrir comment le combat contre l'intelligence artificielle a déjà commencé
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 11:38 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nous ne sommes pas prêts pour la superintelligence

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=74885…

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=74915…

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Lun 17 Oct - 05:22 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Microsoft mise gros sur l'intelligence artificielle

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=75282…

Différentes technologies connaissent ces derniers temps un engouement de plus en plus prononcé et l'intelligence
artificielle est à mettre au sommet de la liste. Tous les géants IT développent déjà cette technologie et Microsoft
est de la partie.
Après avoir manqué le coche sur les terminaux mobiles, l'éditeur se remobilise pour mieux se préparer à l'avenir
de ce secteur.
Si la firme n'a jamais vraiment pu percer dans la téléphonie mobile, elle a d'ores et déjà montré son savoir-faire
au sujet de l'intelligence artificielle avec Cortana, l'assistant virtuel de la marque. Seulement, ce n'est qu'un début.
La société ambitionne tout simplement d'intégrer son AI dans son écosystème...



Microsoft a lancé une nouvelle division consacrée à l'intelligence artificielle et une division dédiée incluant
plusieurs départements spécialisés a été mise en place par Microsoft pour intégrer l'IA dans son écosystème.

L'AI Research Group de la multinationale compte dans ses rangs des spécialistes issus de Bing, Information
platform, Ambient computing & robotics et Cortana, qui sont déjà à l'œuvre. Preuve de tout l'intérêt que porte
la firme de Redmond sur l'intelligence artificielle, ladite division regroupe pas moins de cinq mille ingénieurs.
Il est à noter que Microsoft est l'un des pionniers dans le secteur et depuis 25 ans de développement, le groupe
a pu mettre sur pied Bing et Skype.
À l'heure actuelle, les principaux rivaux de Microsoft sont Facebook et Google. Le premier n'a jamais caché ses
ambitions de peser de tout son poids sur le marché de l'intelligence articielle. Le second ne manque jamais une
occasion pour chanter les exploits de leurs chercheurs en la matière. Cette situation résulte d'une concurrence
sans merci entre ces géants.
Chacun d'eux s'attribue ou se vante d'être le véritable représentant de l'intelligence artificielle. Les déclarations
se succèdent dans ce sens: achats d'agences spécialisées, collaborations avec des références dans le domaine,
points de presse sur les nouvelles trouvailles, billets de blogs sur la présentation officielle de nouvelles techs,
etc, etc
Pour Octobre 2016, tous les trois ont déjà annoncé qu'ils vont lancer des partenariats sur l'IA. S'il est encore
difficile de prévoir qui d'entre eux aura le dessus sur les autres, leurs rivalités aboutiront à coup sûr à de belles
innovations qui ne pourront qu'être bénéfiques pour le marché...
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Mer 9 Nov - 21:05 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Quand deux intelligences artificielles se parlent dans un langage inconnu...

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=77068…

Pour les contempteurs de l'intelligence artificielle, le principal risque de l'IA est que cette dernière devienne à ce point
intelligente qu'elle finisse par écraser l'homme, voire même qu'elle parvienne à communiquer de telle façon qu'il serait
impossible de déchiffrer ses intentions. Ce futur pas forcément glorieux, c'est celui décrit par des sommités de la science,
de l'ingénierie ou de la politique, à l'instar d'Elon Musk ou de Stephen Hawking. Et il faut bien reconnaître que certaines
avancées des IA modernes semblent plutôt aller vers un futur plus inquiétant que franchement enthousiasmant...



Ainsi, le projet Google Brain a fini par accoucher des deux IA distinctes, Bob et Alice, qui de fil en aiguille et de
rendez-vous en rendez-vous ont fini par communiquer entre elles par le biais d'algorithmes …que les ingénieurs ne
sont pas parvenus à déchiffrer! Mieux encore (ou pire, sans doute pire en fait), ces deux IA ont créé leur propre
protocole de sécurité, soit un procédé de chiffrement là encore inconnu au bataillon. Au milieu de ce dialogue très
secret, une autre IA, Eve, a intercepté les transmissions, ce qui n'aura pas permis aux gros cerveaux de Google de
savoir quel était le sujet de la discussion.
Et que se passera t-il le jour où des IA interconnectées, ayant la main sur nos réseaux de communication, se décident
à nous faire une farce dans le genre 'Black-out total du réseau'?...

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=77092…



Qu'elles soient capables de réaliser des actions ou même de réagir en fonction de nos réactions, les intelligences
artificielles ne cessent de nous étonner. Deux d'entre elles ont d'ailleurs surpris le programme de recherches de
Google en créant leur propre langage codé et en communiquant entre elles. Une nouvelle preuve un brin effrayante
de la faculté d'apprentissage des intelligences artificielles...
Les chercheurs du programme Google Brain ont découvert que leurs sujets d'étude étaient encore plus intelligents
que ce à quoi ils pensaient. Imaginé pour étudier comment les intelligences artificielles évoluent grâce à des
algorithmes, Google Brain nous a appris que les I.A pouvaient communiquer entre elles sans que nous sachions
de quoi elles parlent...
La question que l'on est en droit de se poser est comment font ces 3 I.A pour discuter. Il se trouve qu'Alice et Bob
ont réussi à créer un algorithme de chiffrement, équivalent d'un langage crypté sécurisant le contenu de leurs
discussions. Eve peut intercepter les messages envoyés entre les 2 I.A mais ne peut pas lire ces messages car elle
ne possède pas la clé pour le déchiffrer, donnée que seuls Alice et Bob possèdent...
Si une telle avancée est désormais possible, il a fallu combien de temps avant que les intelligences artificielles ne
ne parviennent à un tel résultat? A l'origine, Alice envoyait des messages chiffrés de 16 bits à ses deux acolytes.
Au début, Eve était bien partie pour reconstruire le message, mais Bob avait la clé pour y parvenir. Au bout de
15.000 messages envoyés, le constat est tombé: Alice et Bob pouvaient communiquer entre eux sans difficulté
alors qu'Eve en était incapable...INQUIETANT!!!!!!!!!!!!!!!
Cette prouesse est possible par le fait qu'Alice et Bob possèdent tous les deux des réseaux neuronaux qui ont créé
leur propre langage codé sans en connaître aucun alors qu'Eve avait pour mission de le casser sans le connaître. Via
cette démonstration surprenante, Google veut prouver que protéger des communications en utilisant des réseaux de
neurones est possible via un système multi agent (alias Alice, Bob et Eve). Prochaine étape pour les chercheurs:
comprendre comment les 2 I.A ont créé l'algorithme de chiffrement...
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Dim 13 Nov - 15:22 (2016)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

DEUX robots qui communiquent entre aux dans une langue inexistante et se comprennent...

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=77389…



Deux IA créent leur propre langage de communication indéchiffrable par l'homme. Derrière cette prouesse
technologique s'installe la plus grande inquiétude de l'humanité.
Alice et Bob sont deux IA développées dans le cadre de Google Brain, le programme d'apprentissage en profondeur
(deep learning) destiné à faire progresser l'intelligence artificielle. Au départ, Alice et Bob n'ont reçu aucun algorithme
spécial dans le but de voir s'ils peuvent agir de manière autonome. De plus, Eve, un autre supercalculateur était chargé
de contrôler les des autres IA en interceptant et en interprétant leur communication. Chose fascinante: Alice
a réussi à envoyer des messages chiffrés à Bob qui détient la clé de déchiffrement grâce à un réseau de neurones.
Avec l'algorithme de cryptage développé de manière autonome par le deux IA, Eve n'a réussi que de déchiffrer une petite
partie de leurs échanges. Ainsi, les chercheurs de Google n'ont pas réussi à comprendre les informations partagées par
les deux supercalculateurs...

Vers des IA incontrôlables par l'homme?
En marge de cet exploit, d'aucuns ont fait part de leur crainte quant à l'effet de tel progrès. Les uns s'inquiètent du fait
que beaucoup d'êtres humains peuvent être remplacés par des humanoïdes tandis que les plus sceptiques craignent la
domination de ces créatures. Nous sommes encore loin du soulèvement des machines, mais le scénario se rapproche
d'un cas de figure où les IA seraient capables d'évoluer rapidement et de s'émanciper du contrôle de l'homme.
Stephen Hawking, l'astrophysicien le plus brillant de la planète n'a-t-il pas mis en garde les scientifiques à ce propos?
Hormis cette spéculation, l'utilisation de l'IA dans la vie quotidienne (domotique, GPS, jeux, etc.) nous a donné une
expérience unique en matière de loisirs et de gestions des tâches...
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Ven 17 Mar - 22:33 (2017)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La marine américaine fait appel aux joueurs pour combattre les futures menaces

des Intelligences Artificielles...

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=89727…

L'US Navy va sortir un jeu de guerre massivement multijoueur pour récolter un maximum
d'informations sur un éventuel conflit contre une intelligence artificielle surpuissante...







La rapidité à laquelle évolue la technologie dans le domaine de l'intelligence artificielle inquiète
sérieusement le Bureau de Recherche navale (ONR, pour Office of Naval Research). À tel point
que l'armée américaine a décidé de demander de l'aide à une tranche de la population bien
particulière: les joueurs pour qui Your US  Army needs You!!!!!!!!!!!!!!
Ainsi, le 27 mars 2017 et pendant une semaine, l'US Navy va lancer son propre jeu de guerre
massivement multijoueurs. Dans ce jeu sur navigateur, les participants pourront soumettre des
idées et interagir entre eux afin de trouver des solutions au futur problème de Singularité
Les propositions les plus récurrentes seront ensuite analysées par l'US Navy, dans l'optique de
voir si elles sont applicables ou non dans la vie réelle.
Dans un communiqué, le Dr. Eric Gulovsen, directeur du département de la technologie disruptive
à l'ONR, a déclaré que «la technologie a avancé au point que nous pouvons voir la Singularité à
l'horizon. Ce que nous ne pouvons pas voir, c'est ce qu'il y a au-delà. Voilà pourquoi nous avons
besoin de l'aide des joueurs. Il s'agit d'un problème complexe et ouvert, et nous cherchons des
gens de tous les horizons, qu'ils soient technophiles»...

Ce n'est pas la première fois que l'Armée Américaine fait appel aux amateurs de jeux vidéos. Elle
favorise, par exemple, le recrutement de joueurs pour les pilotages de drones, car ces derniers
sont habitués à avoir un joystick entre les mains et à interagir avec un écran. En 2011, l'US Navy
avait déjà mis en place un jeu similaire, dans le but de demander aux joueurs leurs idées pour lutter
contre la piraterie sur les côtes somaliennes ou réduire la consommation de combustibles fossiles...

NB: Les Russes ne chipotent pas avec les Pirates, ils les massacrent illico et leur Code Maritime le
leur permet: pour tout pirate, la Messe est Dite!!!!!!
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Jeu 23 Mar - 23:46 (2017)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les robots vont-ils vraiment finir par gouverner le Monde?
c/o Marie de Fournas
http://www.20minutes.fr/high-tech/2033979-20170320-robots-vont-vraiment-fin…



HIGH TECH Une étude a montré que des robots dotés d’intelligence artificielle ont réussi à travailler
ensembles grâce à un système de communication qu’ils ont eux-mêmes créé et fait évoluer…

Vous avez réveillé le mal… Les scientifiques d’un groupe de recherche en Intelligence artificielle de
OpenAI  ont mené une expérience, qui pourrait avoir de lourdes conséquences, bonnes ou pas, sur un
petit groupe de robots. Le but : leur faire accomplir une série de tâches simples, comme se déplacer
vers un endroit spécifique, dans un monde virtuel bidimensionnel. À l’issue de l’étude, les experts se
sont rendu compte que les robots avaient appris à communiquer entre eux, via leur propre langage.

Mais ils n’y sont pas arrivés tous seuls. Les chercheurs leur ont donné une base de communication,
leur permettant de se coordonner et d’échanger. Tout au long du test, l’équipe a utilisé une technique
appelée «le perfectionnement par l’apprentissage». Un procédé qui privilégie l’esprit de coopération,
et récompense les robots lorsqu’ils réussissent. Un peu comme un gang de chats à qui l’on donnerait
des pâtés lorsqu’ils font tous une roulade avant en même temps...

Les Intelligences artificielles ont donc appris à collaborer et à communiquer ensemble par tâtonnements.
Lorsqu’un robot «se rendait compte» qu’il aurait pu mieux effectuer une tâche s’il avait eu certaines infos
de la part d’un autre robot, il pouvait dire à ce dernier quoi changer dans sa communication pour mieux
agir ensemble la prochaine fois et obtenir une récompense. Plus les tâches sont devenues compliquées,
plus leur langage a évolué. Jusqu’à faire des phrases avec plusieurs mots: leurs propres mots!!!!!!!
Les chercheurs pensent même qu’en complexifiant l’expérience, leur communication dépasserait la base
du «verbe» et du «nom». Les scientifiques prévoient de développer une machine pour traduire leur langue
dans la nôtre. Histoire que l’on soit au courant s’ils se liguent contre nous ...par exemple...
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Mar 28 Mar - 20:51 (2017)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Neuralink ou relier nos cerveaux aux ordinateurs...

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=90913…




Elon Musk est sur Terre avec ses Tesla et son amour pour l'énergie solaire, Elon Musk est dans l'espace avec SpaceX,
Elon Musk est sous-terre avec The Boring Company et bientôt, Elon Musk sera dans votre cerveau avec Neuralink, la 
dernière idée du milliardaire visionnaire est bien digne de science-fiction la plus pure...

En bref: Elon Musk veut nous transformer en cyborgs et implanter des informations dans votre cerveau, directement
grâce à une interface homme-machine.
Apprendre façon Matrix:  Elon Musk dit 'OUI'
Selon The Wall Street Journal la dernière lubie d'Elon Musk s'appelle Neuralink. L'entreprise, qui vient d'être créée par
le milliardaire fondateur de SpaceX et Tesla entre autres, vise un domaine bien précis: les neurosciences et, bien sur,
l'intelligence artificielle. D'ailleurs, Elon Musk avait été l'un des premiers investisseurs de Deep Mind, la start-up qui
s'est spécialisée dans l'IA à l'origine du logiciel AlphaGo, rachetée par Google...
Musk n'a toutefois pas l'intention de créer une Intelligence Artificielle avec Neuralink. Non, s'agit de construire une
interface 'homme-machine', qui permettrait d'implanter dans le cerveau des informations. Vous vous souvenez dans
Matrix, de la manière qu'ont les héros d'apprendre les choses, du kung-fu à comment piloter un hélicoptère?
C'est le même principe...

Elon Musk, qui estime qu'on devrait tous devenir des cyborgs, rêve de pouvoir implanter n'importe quelle connaissance
dans le cerveau de chacun de nous (imaginez les heures de formations dont on pourra se passer...une simple connexion
à un ordinateur et l'intégralité d'un cours sera mémorisé), cette possibilité reste aujourd'hui du domaine de la fiction.
En revanche, on connaît déjà des applications pour ce type d'interfaces.
Plusieurs chercheurs mènent aujourd'hui des expérimentations sur les effets de la stimulation électrique du cerveau: les
maladies neurodégénératives, également les problèmes tels les troubles comportementaux et les troubles obsessionnels
compulsifs en tireront des bienfaits remarquables...
Voilà ce que vise, en premier lieu, Neuraink et, selon le Wall Street Journal, l'Entreprise, fondée en juillet 2016, est bien
présentée comme 'Entreprise Médicale'...
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Ven 31 Mar - 01:46 (2017)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les Intelligences Artificielles et Elon Musk: une histoire d'inquiétude et de transparence

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=91200…



Parmi les nombreuses obsessions du milliardaire américain, il y en a une qui le trouble profondément: la question du contrôle des IA!!!!!
L'histoire commence avec les premiers investissements d'Elon Musk dans une startup appelée DeepMind...
Elon Musk est un homme qui multiplie les projets et les obsessions: on peut citer la colonisation de Mars,
sauver la planète du réchauffement climatique, construire des tunnels et équiper les humains d'un lacet neuronal pour les allier aux
machines. Mais l'une d'entre elles l'inquiète en particulier: la question des intelligences artificielles et de leur impact sur l'humanité!!!!!!

D'après un long format publié dans Vanity Fair, l'entrepreneur avait commencé à se préoccuper des IA, lors de ses premiers
investissements dans DeepMind, avant que la startup ne soit rachetée par Google en 2014!!!!!!!!
En effet, le boss de Tesla explique qu'il avait fait cela pour observer les développements technologiques dans ce domaine prometteur
Mais ses avancées rapides l'on tellement surpris qu'il a rapidement constaté qu'il fallait intégrer des régulations pour éviter le pire!!!!!
«Je pense que les technologies liées à l'intelligence artificielle avancent à un rythme tellement rapide que les gens ne s'en aperçoivent
pas. Notamment, parce que dans la vie quotidienne nous ne voyons pas encore de robots se balader. Alors oui, on voit un Roomba ou
quelque chose de ce genre. Mais les Roomba ne vont pas conquérir le monde»...

__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin Bernie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 9 220

MessagePosté le: Dim 9 Avr - 11:44 (2017)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le cerveau du futur sera-t-il artificiel, de synthèse ou connecté?

http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=92154…

En ce moment, on parle de connecter le cerveau, de le “faire pousser” à partir de cellules-souches ou de reproduire
des synapses artificielles sur des nano-composants électroniques. Le cerveau du futur sera fascinant.
Notre organe nerveux, dont le fonctionnement complet est encore mal compris, fascine chercheurs et scientifiques.
Hasard du calendrier, ou pas, il arrive que certaines découvertes et annonces se télescopent. Alors qu'Elon Musk a
annoncé en grande pompe Neuralink, sa nouvelle entreprise qui souhaite "connecter" notre cerveau à la machine,
une étude parue dans Nature Communications ce lundi 3 avril annonce que des équipes françaises ont réussi à créer
des puces électroniques connectées à des synapses artificielles. Ces composants seraient capables "d'apprentissage"
autonome. En début de semaine, une autre équipe française, le laboratoire CellTechs, de l'école SupBioTech, a créé
des "mini-cerveaux" à partir de cellules-souches. Ces structures complexes, en trois dimensions, pourraient permettre
de recréer des modèles nous permettant de comprendre les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.
Tout ceci à quelques jours de la clôture de la Semaine du cerveau, manifestation scientifique internationale faisant la
promotion des neurosciences et des facultés de l'incroyable machine qu'est le cerveau humain

Des synapses artificielles pour un cerveau électronique
Car le cerveau est tellement efficace qu'il dépasse de loin (pour l'instant) toutes les machines. Et c'est justement en
s'inspirant du cerveau que l'on espère améliorer ces dernières. Ainsi, des chercheurs du CNRS, de Thales et des Unifs
 de Bordeaux, de Paris-Sud et d'Evry ont créé une synapse artificielle, appelée "memristor", capable d'apprendre "de
manière autonome". Leurs travaux sont publiés dans Nature Communications ce lundi 3 avril.



Illustration de la synapse électronique. © Sören Boyn / Unité mixte de physique CNRS/Thales.

«Cette synapse est un système bio-inspiré basé sur l'architecture du cerveau humain, nous explique Vincent Garcia,
qui a dirigé les travaux. Dans le cerveau, pour transmettre de l'information, il faut des neurones et des synapses.
Jusqu'à présent, on savait comment reproduire un réseau de neurones artificiels, mais les synapses, c'est plus
compliqué. L'avancée, là, c'est qu'on a réussi à donner au memristor les propriétés d'une synapse. On peut donc
anticiper sa réponse et le faire apprendre».
Le processus d'apprentissage de notre cerveau est lié à nos synapses, qui assurent la connexion entre les neurones.
Plus la synapse est stimulée, plus cette liaison se renforce, et plus l'apprentissage s'améliore. En s'inspirant du cerveau
humain, les chercheurs ont permis au memristor d'ajuster sa résistance sous l'action d'impulsions électriques similaires
à celles des neurones. Si la résistance est faible, le flux d'information est fort et vice versa. C'est cette capacité de la
synapse à adapter sa résistance qui permet l'apprentissage. «Au départ, toutes les synapses fonctionnent en même
temps, explique Vincent Garcia. Mais au fur et à mesure qu'elles vont être exposées à de l'information, chaque synapse
va se "spécialiser". Ce qui permet une plus grande sensibilité aux variations d'informations. C'est cette variation d'infos
qui permet l'apprentissage»

Un cerveau dans son smartphone
En se basant sur le fonctionnement du cerveau, on peut donc espérer voir la création d'un réseau de synapses de ce
type et donc de systèmes intelligents moins dépensiers en temps et en énergie. «À l'heure actuelle, ces réseaux de
neurones artificiels sont intensément explorés par Google et Facebook pour développer la reconnaissance d'images,
par exemple, mais avec leurs supercalculateurs conventionnels, qui demandent énormément d'énergie, explique
Vincent Garcia . Pour donner un ordre de grandeur, le cerveau humain a besoin d'une puissance de 20 watts pour
fonctionner, à une fréquence de 10 hertz. Les superordinateurs de Google demandent plusieurs dizaines de kilowatts
pour des fréquences en gigahertz. En se basant sur une architecture inspirée de celle de notre cerveau, on pourrait
simuler l'équivalent du système de reconnaissance d'images actuel de Google sur une puce, que l'on pourrait par
exemple retrouver sur son smartphone».
Et lorsque l'on imagine que 2% des émissions de carbone mondiales proviennent des centres de traitement de données
la prouesse n'est pas seulement technologique. «L'empreinte écologique était une de nos motivations : remplacer
les data-centers».
Parmi les autres applications, ces memristors pourraient être utilisés dans les caméras des voitures autonomes.
«En connectant ce système aux caméras bio-inspirées de Chronocam, on peut imaginer des capteurs automobiles
qui anticiperaient beaucoup plus facilement les variations d'informations ». En d'autres termes, pour anticiper la
traversée sur la route d'un enfant au dernier moment, rien ne vaut pour l'instant l'œil et le cerveau humains.
Il s'agit donc d'intégrer aux futures voitures autonomes des caméras reproduisant l'œil humain connectées à un
système informatique reproduisant le cerveau humain.
Et forcément, cette avancée ouvre la voie à de potentiels systèmes plus complexes, comme un ensemble de
neurones artificiels interconnectés par ces memristors. Mais peut-on aller jusqu'à copier complètement un QI
humain, comme l'imaginent les scientifiques du Human Brain Project (qui estiment réaliser cette prouesse d'ici
2024)? Vincent Garcia préfère ne pas sortir de son domaine de compétence, mais reste dubitatif. «À mon sens,
on n'est pas près d'y arriver. Dans un cerveau humain, on compte environ 10^15 synapses [pour les visuels:
10^15 = 1 000 000 000 000 000] . Là, on en a créé une et on va lancer des prototypes qui iront à peine jusqu'
à une centaine de synapses». Pour rappel, chaque neurone du cerveau humain est connecté à entre 10.000 et
100.000 synapses.

Quand Musk veut brancher notre cerveau
Évidemment, lorsque l'on évoque un cerveau électronique, difficile de ne pas songer aux visées transhumanistes
de la Silicon Valley, Ray Kurzweil en tête.
D'autant que la semaine dernière, le très médiatique entrepreneur Elon Musk a lâché une nouvelle bombe:
Neuralink. Avec cette nouvelle société, il souhaiterait connecter notre cerveau pour l'augmenter afin de lutter
contre une éventuelle intelligence artificielle néfaste à l'avenir.
Cette annonce en fanfare arrive de manière fortuite quelques jours après la découverte du memristor. Mais
pour le coup, il semble difficile de connecter entre elles ces deux informations. « Neuralink peut-il avoir besoin
de synapses électriques ? Ça me parait compliqué. Déjà, il y a un gros problème d'échelle, indique Claude Touzet,
maître de conférences et responsable du laboratoire de Neurosciences Intégratives et Adaptatives à l'université
d'Aix-Marseille. Lorsque l'on parle d'implanter des électrodes dans le cerveau, on connecte en réalité chacune
des électrodes à des réseaux de milliers de neurones. D'un point de vue pratique, on ne sait pas connecter une
électrode à un neurone seul car l'échelle est trop petite. Alors je n'imagine pas que l'on puisse aller à l'échelle
synaptique».
De son côté, Vincent Garcia ne dit pas autre chose. « Nos synapses artificielles n'ont absolument pas été pensées
pour être associées à des systèmes humains, explique-t-il, aussi gêné qu'amusé que l'on puisse envisager que
son invention ne serve à une visée transhumaniste . Là encore, j'ai du mal à me prononcer, parce que ce n'est
plus du tout mon domaine, mais honnêtement, ça me paraît très improbable».
Cordon neuronal, cyborgs et communication
Pour autant, connecter le cerveau à la machine pour que ce dernier traite mieux l'information demeure bien le
but d'Elon Musk (entre autres). Et s'il ne peut pas passer par les synapses pour une question d'échelle, Neuralink
devrait probablement s'attaquer directement au cortex cérébral grâce à une technique de "cordon neuronal",
nano-composant qui reste encore à définir. Elon Musk devrait annoncer avec plus de précision son projet sur le
blog WaitButWhy.
Car si Elon Musk est sans nul doute un entrepreneur de génie, cela implique d'être un très bon communiquant
Et lorsqu'il annonce que l'on pourra injecter ces cordons neuronaux avec une simple seringue
dans les 4 ou 5 prochaines années, on imagine qu'il a quelque chose derrière la tête.
«Quand on s'intéresse au personnage, on imagine qu'il n'a pas balancé ces délais s'il n'a pas quelque chose
derrière, une avancée technologique ou un nouveau procédé. S'il a dit ça, c'est qu'il a trouvé quelque chose»
estime Claude Touzet. Avant de rectifier : « il a trouvé quelqu'un qui a trouvé quelque chose».
«Sa force, c'est de savoir s'entourer de gens qui ont des idées. On sait qu'en science, il faut environ 20 ans
avant qu'une bonne idée se transforme en quelque chose de concret. Mais lui c'est un entrepreneur, il n'a pas
de temps à perdre. Il n'est pas embarrassé par les commissions scientifiques, les décisions sur les budgets,
l'obligation des chercheurs à faire de l'enseignement en plus de leur recherche, etc. Il a la capacité d'embaucher
LA bonne personne, qui se consacrera à 100% au projet. Donc s'il a une piste, ce que je crois, ces délais peuvent
être pris au sérieux».
«En plus, il a une assez bonne vision du futur sur les besoins humains, estime le chercheur. Donc il prend les
bonnes idées, et il se positionne sur le futur, pour devenir incontournable. C'est aussi ce qu'il a fait sur Tesla,
Paypal, etc». Et cette capacité à se saisir des bonnes idées n'est pas neuve. Le CV de Claude Touzet en est une
forme de preuve. En 1993, l'Université de Lausanne (EPFL), pour laquelle il travaille dans les domaines de
l'intelligence artificielle et des réseaux de neurones, finance un projet novateur: «un réseau sous-terrain pour
relier les villes suisses entre elles, explique-t-il. Sous vide, donc sans frottements, ce transport devait être
extrêmement rapide et efficace. Mais il y a eu une votation et les Suisses ont refusé le projet». Résultat, 20
ans plus tard Elon Musk fonde Hyperloop et creuse actuellement un tunnel sous Los Angeles pour "désengorger
le trafic". «Les Suisses avaient eu la bonne idée, mais Musk a eu la capacité de la réaliser».
En 1997, le scientifique travaille avec la NASA. « Je codais les robots qui devaient enterrer le générateur nucléaire
de la base martienne que la NASA voulait créer dès 2020. La conclusion, on la connait, la NASA a abandonné ses
ambitions martiennes et aujourd'hui c'est SpaceX qui va aller sur Mars ». SpaceX qui est évidemment dirigée par…
Elon Musk.
Aujourd'hui, Neuralink s'attaque à notre cerveau et à ses capacités cognitives. Et pour cela, l'entreprise aura besoin
de connaître parfaitement l'architecture et la cartographie du cerveau et de ses fonctions cognitives. Claude Touzet
le sait mieux que quiconque puisque c'est lui qui a rédigé la Théorie neuronale de la cognition (TnC) qui détaille très
précisément les fonctions cognitives. «Si Neuralink admet que ce sont les colonnes corticales, régions du cortex, qui
gardent et traitent l'information et qu'ils arrivent à connecter des électrodes à ces colonnes corticales alors oui, on
pourrait arriver à un meilleur traitement de l'information par notre cerveau» estime-t-il.
Mais nous n'y sommes pas encore. «À moins que l'on imagine des trépanations, il faudra déjà que les électrodes
viennent se poser toutes seules, qu'elles circulent par voie sanguine et se calent elles-mêmes sur les zones voulues
Par ailleurs, le chercheur précise qu'il «existe 160.000 colonnes corticales, ça parait donc assez compliqué de les
connecter toutes».
À terme, la chose pourrait être réalisable. Mais pourquoi faire? «D'ici les 4 à 5 ans annoncés par Musk, on devrait
pouvoir voir apparaître un usage thérapeutique. On imagine que si la technologie existe, ils voudront s'attaquer à la
dépression, la tétraplégie, etc. On pourrait également rendre la perception à des gens qui l'ont perdue». Mais le
chercheur voit plus loin. «Si toutes les cartes corticales sont connectées, alors on aura une idée assez précise de ce
qu'est la cognition. Et si un individu est branché en permanence, on saura immédiatement ce qu'il pense, ce qu'il a
pensé et ce qu'il va penser ». La possibilité de télécharger la conscience dans un ordinateur, comme le souhaitent
les transhumanistes, deviendrait possible. «Je ne crois pas à la conscience, mais télécharger notre cognition dans
un ordinateur, oui, ça deviendra envisageable»
On aurait alors «un clone cognitif informatique», estime Claude Touzet. Avec tout ce que cela comporte comme
problématiques éthiques et philosophiques…
Faire pousser des cerveaux
Et des clones de cerveaux, nous pourrions aussi en avoir des "vrais". La semaine dernière, une équipe du laboratoire
CellTechs a annoncé avoir créé des "mini-cerveaux" à partir de cellules-souches particulières. Ces cellules-souches,
appelées "IPS" sont dites "pluripotentes" et peuvent être reprogrammées pour devenir, par exemple, des cellules
cérébrales.
L'approche n'a rien d'une première. «Dans les années 2000 on mettait déjà des cellules-souches dans des boîtes de
pétri pour recréer des petits réseaux de neurones», rappelle Claude Touzet. La nouveauté est que les biologistes de
CellTechs ont créé une structure en trois dimensions. L'ambition est désormais de faire croître dans cette structure
semblable à un cerveau des cellules de différents types. « Les cellules possèdent une capacité d'auto-organisation.
Des tissus complexes peuvent donc se former ainsi » explique à FuturaScience Frank Yates, chercheur principal des
travaux .
«Évidemment, le but est de faire de la neurogenèse, créer des neurones pour les réimplanter et réparer ce qui s'est
cassé avec les maladies neurodégénératives comme Alzheimer, indique Claude Touzet. Nous avions déjà tenté ce
processus, on était même allé jusqu'à la phase clinique, donc le traitement avait été proposé à des patients, mais ça
n'avait pas abouti. Car ce qu'on sait faire, c'est par exemple faire de la neurogenèse dans la région de l'hippocampe
ou du cortex, mais ces neurones restent "locaux", après on ne sait pas les piloter. Ça reviendrait à savoir planifier un
jeu de hasard». Autrement dit, faire pousser des cellules, même cérébrales, ne finit pas par donner un cerveau
fonctionnel.
Or c'est précisément le but des recherches de CellTechs sur les cellules IPS. Et Frank Yates a confiance, fort de sa
nouvelle modélisation de mini-cerveau en trois dimensions. Il espère que cette dernière permettra un jour d'arriver
à un «clonage» de notre cerveau afin de mieux comprendre les maladies neurodégénératives. Et évidemment les
guérir.
Les cellules IPS, par leur capacité de reprogrammation, ont permis de reléguer au second plan les interrogations
éthiques sur la nécessité d'embryons humains pour le clonage «classique», mais elles pourraient en soulever
d'autres. «Peut-être arrivera-t-on un jour à créer des cerveaux fonctionnels; il se posera alors d'autres questions
éthiques. Que seront ces cerveaux?» questionne Frank Yates au micro de la Méthode scientifique sur France
Culture.
Car si ces nouveaux cerveaux, recréés «de toutes pièces» sont fonctionnels, cela impliquerait-il nécessairement
qu'ils soient dotés de capacités cognitives? Dès lors, se poseraient les mêmes questions qu'avec les éventuels
cerveaux électroniques : est-ce un individu à part entière? Peut-il être doté de libre-arbitre? Pourra-t-on encore
«s'en servir» pour soigner d'autres cerveaux humains? Ces questions peuvent sembler surréalistes, mais nous
pourrions avoir besoin de nous les poser plus rapidement! le cerveau n'a en tout cas pas fini de nous fasciner…
__________________
Ce qu'il faut d'Urgence aux Humains, c'est une Nouvelle Pensée sur le Réel!!!!!!!!!!!!
http://www.youtube.com/watch?v=hMkdhVQMBHY
http://www.youtube.com/watch?v=L4g6IKiiZM0
https://www.youtube.com/watch?v=pwKG_5hIqm8
https://www.youtube.com/watch?v=orSO7SrDDys
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:44 (2017)    Sujet du message: SAMEDI 7 JUIN 2014 UNE DATE A RETENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Couteaux des Gaules et d'Ailleurs Index du Forum -> Autres que les couteaux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 2 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com